Congo-Brazzaville: Fête de Tabaski - La communauté musulmane Ahmadiyya mène des actions humanitaires

Dans le grand Bandundu, ces actions, menées avec l'appui financier de la communauté et de son ONG Humanity First, ont bénéficié à près de dix mille personnes (croyants, nécessiteux, pauvres, voisins et autorités, sans distinction de race ou de religion), qui ont reçu de la viande de bœuf et de mouton, du foufou ainsi que du jus.

La communauté musulmane Ahmadiyya a célébré, le 20 juillet, l'Aïd-ul-Adha (Fête de Tabaski) qui marque la fin du pèlerinage à la Mecque par les musulmans du monde entier. Conformément aux enseignements du livre saint des musulmans, le Coran, et du prophète Muhammad, la communauté musulmane Ahmadiyya en RDC (Comaco) a organisé plusieurs programmes humanitaires dans tous les coins du pays, montrant ainsi l'esprit de philanthropie de cette communauté religieuse tel que recommandé par son fondateur Hazrat Mirza Ghulam Ahmad, dans un de ses couplets écrits en langue persane : « Mon désir, mon souhait et mon objectif sont au service de l'humanité. C'est mon travail, ma foi, mon inspiration et mon chemin ».

Le grand Bandundu n'était pas en reste

A l'occasion de cette fête dans la région de Bandundu, la Communauté et son ONG Humanity First ont sacrifié quatorze taureaux et vaches ainsi que soixante-dix-huit moutons et chèvres dans environ quatre-vingt-dix endroits différents (Bandundu ville, Mushie, Nioki, Bagata, Gemena et Basankusu, etc.) dont la viande avait été distribuée aux croyants, nécessiteux, pauvres, voisins et autorités, sans distinction de race ou de religion. Ce partage de la viande, indique-t-on, est conforme à l'ordre coranique de nourrir l'indigent, l'orphelin et le captif pour plaire à Dieu.

La Communauté musulmane Ahmadiyya du Bandundu a également organisé, le 21 juillet, en marge de cette commémoration, un programme à la prison centrale de cette province. Ici, la Comaco/Bandundu a nourri plus de trois centaines de prisonniers. Dans sa gibecière, cette communauté a apporté notamment du foufou, de la viande de bœuf ainsi que du jus.

A l'issue de cette action dans cette maison carcérale de Bandundu, son directeur, Joseph Bikoko Mwenga, a salué la générosité de cette communauté envers les prisonniers. Il s'est montré reconnaissant envers les musulmans membres de cette communauté pour ce geste qui a permis aux pensionnaires de cette prison de se nourrir de la viande et du jus. Il est rappelé que plus de dix mille personnes ont bénéficié de ces gestes de générosité de la Comaco, soutenue financièrement par la communauté elle-même ainsi que par Humanity First, une association caritative qui a pour mission de protéger la vie et la dignité humaines.

Humanity First, indique-t-on, est un organisme international, à but non lucratif, non politique et non religieux, qui vient en aide aux personnes les plus démunies et les plus vulnérables dans plus de cinquante-cinq pays à travers le monde. Il compte dans son action qui a pour objectif de réduire la pauvreté et améliorer les conditions de vie grâce à l'assistance médicale, l'hébergement, l'assainissement et l'approvisionnement en eau, nourriture et vêtements, des projets de développement et de secours à court et à long terme.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X