Sénégal: Fête de la Tabaski à Kolda - L'Imam ratib prie pour la fin de la pandémie à Covid-19

21 Juillet 2021

KOLDA-La fête de la tabaski communément appelée l'Aid El Kébir ou fête du mouton a été également célébrée mercredi dans la joie et l'allégresse, à Kolda. Dès les premières de la matinée, les fidèles musulmans revêtus de leurs plus beaux habits ont convergé en petits groupes vers les différents lieux de prière pour accomplir leur devoir religieux. A la grande mosquée de Kolda, les deux "rakas" ont été dirigés par l'imam ratib, Thierno Alhassane Tall qui, dans son sermon, est largement revenu sur le sens du sacrifice d'Abraham qui voulut sacrifier son fils, Ismail, par soumission à l'ordre divin. Il invite les fidèles musulmans à perpétuer ce sacrifice du patriarche des croyants qui vouait un culte exclusif à Dieu (Lsi).

Thierno Alhassane Tall a toutefois, tenu à rappeler que le sacrifice du mouton de tabaski n'est pas une obligation mais, c'est plutôt, de la sounna du Saint Prophète Mouhamadou (Psl). Il a rappelé quelques critères que le fidèle musulman doit respecter en sacrifiant son mouton conformément à la sunna. « Le mouton ne doit pas être égorgé en pleine rue. La viande peut être répartie entre la famille qui doit garder une partie pour sa propre consommation et le reste doit être distribué aux voisins et aux personnes nécessiteuses », explique Thierno Alhassane Tall qui insiste sur le sens de la solidarité et de l'entrai-aide envers nos coreligionnaires durant la fête de la tabaski et même au-delà.

Pour l'imam ratib de Kolda, le comportement d'Ismail qui accepta la volonté de son père à être sacrifié conformément aux recommandations divines constitue une preuve de soumission et de respect à l'autorité parentale. Il invite la jeunesse sénégalaise à s'inspirer de son exemple pour obéir à leurs parents tout en insistant sur l'importance de l'éducation et de la discipline sans lesquelles il ne peut y avoir de paix, de stabilité sociale et de développement socio-économique.

Thierno Alhassane Tall a ensuite, formulé des prières pour le président de la république, Macky Sall, et pour la paix et la concorde nationale. Il a en outre, prié pour la fin de la pandémie à Coronavirus avant d'appeler les populations au respect des mesures barrières dont le port de masque et la distanciation physique.

Des prières ont également été organisées dans les autres lieux de culte situés dans la commune de Kolda notamment à la mosquée de Gadapara, de Sikilo-ouest, de Bantaguel, de Saré moussa, de Bouna Kane et de Sinthiang, entre autres.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X