Sénégal: Sermon de l'Imam Cheikh Diallo de la Pointe-Nord de Saint-Louis - «Un élève ne doit pas agresser son professeur»

21 Juillet 2021

A l'occasion de la célébration de l'Aïd el Kébir ou Aïd el Adha, fête religieuse communément appelée « Tabaski » dans notre pays, l'Imam Ratib de la grande mosquée de la pointe-Nord de l'île de Saint-Louis, Cheikh Ahmeth Tidiane Diallo a prononcé un sermon de 20 minutes pour déplorer avec la dernière énergie la tendance de certains élèves et étudiants à tenir des propos malveillants aux enseignants. Il a laissé entendre que si ces derniers sont allés jusqu'à agresser leurs professeurs, c'est parce que « nous devons revoir l'éducation de base de nos enfants au sein de la coquille familiale ».

Saint-Louis-Plus explicite, l'Imam a précisé qu'on constate de plus en plus que les enfants ne respectent plus l'autorité parentale, les aînés et « s'ils deviennent majeurs dans ces conditions, ils seront prompts à adopter, dans les entreprises et les sociétés où ils travaillent, des attitudes anormales et autres comportements exécrables, en défiant l'autorité, en foulant au pied les instructions et les directives de leurs supérieurs hiérarchiques ».

De l'avis de l'Imam, une bonne éducation de base commence à partir de la famille, qui demeure la cellule de base de la société, « s'il y a une anarchie et une animosité au sein de la coquille familiale, toute la société est menacée et prise en otage par des pratiques malsaines, nocives, des crimes odieux et crapuleux, des dérives notoires, des faits relatifs à la dépravation des mœurs ».

Dans son argumentaire, l'Imam Cheikh Diallo a déploré avec véhémence le fait que des membres d'une même famille, s'entretuent, « il nous arrive souvent d'entendre qu'un de nos concitoyens a tué son frère, sa sœur, son père, sa mère ou autre membre de sa propre famille, pour des questions oiseuses et insignifiantes, c'est inadmissible, inconcevable et intolérable ».

Selon l'Imam, les solutions les plus adéquates à ces problèmes de société, consistent tout simplement à s'inspirer de l'exemple du Prophète Mohammed (Psl), pour avoir régulièrement la foi islamique en bandoulière et être sur le droit chemin, « dans ces conditions, la paix, la discipline et la piété régneront dans les familles et les enfants apprendront à obéir ».

Le Guide spirituel Cheikh Diallo, très instruit et cultivé, a encore rappelé que Lamartine, à l'instar d'autres auteurs non-musulmans, a témoigné de la grandeur du Prophète de l'islam, en ces termes, « jamais homme n'accomplit en moins de temps une si immense et si durable révolution dans le monde, puisque, moins de deux siècles après sa prédication, l'islamisme prêché et armé régnait sur les trois Arabies, conquérait à l'unité de Dieu la Perse, le Khorasan, la Transoxiane, l'Inde occidentale, la Syrie, l'Egypte, l'Éthiopie, tout le continent connu de l'Afrique septentrionale, plusieurs des îles de la Méditerranée, l'Espagne et une partie de la Gaule ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X