Madagascar: Deux Français arrêtés pour atteinte à la sûreté de l'État

Andry Rajoelina, président de la Transition

Deux Français ont été arrêtés mardi 20 juillet au soir. Selon la procureure générale auprès de la cour d'appel, qui s'est exprimée mercredi 21 juillet soir, les deux hommes auraient été inculpés pour atteinte à la sûreté de l'État. Ils étaient toujours placés en garde à vue mercredi soir avec leurs épouses.

Selon la procureure, les enquêteurs auraient les preuves matérielle, que Paul Rafanoharana, un Franco-Malgache, et Philippe François, un Français prévoyaient d'assassiner de « hautes personnalités politiques », dont le président de la République, Andry Rajoelina.

La procureure n'apporte pas plus de précision sur l'arrestation, ni sur ces preuves, pas plus que sur procédure judiciaire en cours.

Selon une source proche du dossier, les deux hommes étaient toujours en garde à vue mercredi et jusqu'à 18 heures, les avocats n'ont pas pu voir leurs clients.

Philippe François et Paul Rafanoharana sont tous les deux Saint-Cyriens. Le premier était à la tête d'un fond d'investissement, le deuxième est le conseiller de Monseigneur Odon, l'archevêque d'Antananarivo. Le nom de Paul Rafanoharana avait circulé récemment comme potentiel futur Premier ministre en cas de remaniement.

D'après une source qui préfère rester anonyme, Paul Rafanoharana a été interpellé par une dizaine d'hommes armés à son domicile mardi soir. Philippe François l'a été dans la salle d'embarquement de l'aéroport d'Ivato alors qu'il s'apprêtait à partir pour la France.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X