Madagascar: Energies alternatives - Une campagne de promotion lancée par le MEDD et l'Agence Première Ligne

Les énergies alternatives sont plus que jamais en marche. Ce ne sont pas les initiatives qui manquent pour promouvoir l'utilisation des sources d'énergies domestiques autres que le bois.

C'est le cas notamment de la campagne de promotion lancée dans le cadre d'un partenariat entre le ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MEDD) et l'Agence Première Ligne.

Forte mobilisation

Une convention de collaboration a été signée, hier, entre ces deux entités afin de mobiliser le maximum d'acteurs en énergies alternatives aux bois. Et ce, dans le cadre de la Foire Internationale de Madagascar (FIM). A l'issue de la signature de ladite convention, les deux parties espèrent la promotion des énergies alternatives à travers une forte mobilisation de tous les acteurs participant à l'évènement. La première étape de cette collaboration est à l'initiative du MEDD qui a lancé un appel à soumission auprès des promoteurs en énergies alternatives. Un appel qui a visiblement suscité l'intérêt des opérateurs puisque 70 promoteurs venant de différentes régions du pays s'étaient manifestés, dont 40% de producteurs de charbon écologique. La prochaine phase du partenariat consiste à appuyer cet élan dans la promotion de l'énergie alternative, de l'énergie renouvelable et la gestion des ressources naturelles. Les actions d'appui se feront à travers la 15ème édition de la FIM qui se tiendra au Parc des Expositions Forello Tanjombato du 16 au 19 septembre 2021 et durant laquelle le symposium de l'Energie alternative sera organisé.

Destruction massive

Une initiative qui arrive en tout cas à point nommé quand on sait que les sources d'énergies utilisées actuellement par la majorité des foyers malgaches provoquent une destruction massive de l'environnement Selon les statistiques de la Stratégie Nationale de l'Approvisionnement en Bois Énergie (SNABE), 97% des ménages malgaches utilisent encore du bois de chauffe et du charbon de bois pour l'énergie de cuisson avec un rythme de 18 millions de m3 par an et ce, aussi bien en milieu urbain que rural. Détruisant ainsi progressivement l'écosystème forestier de Madagascar plus que jamais menacé de dégradation. Dans le but d'inverser cette situation, le MEDD promeut actuellement l'énergie alternative au bois de chauffe et charbon de bois.

Cette initiative est incluse dans les trois axes stratégiques de ce département. En l'occurrence : la reforestation, la restauration, et la conservation ; l'économie verte, bleue et la RSE ; et enfin le changement climatique et la transition énergétique. L'initiative coïncide également à la Politique Générale de l'Etat (PGE) en matière de gestion durable et de conservation des ressources naturelles et la transition énergétique. De son côté, l'Agence Première Ligne, utilisera ses événements, dont la Foire Internationale de Madagascar et le Salon de l'Habitat comme plateforme d'appui aux projets d'énergies alternatives. Une forte mobilisation des acteurs est attendue durant le symposium de l'énergie alternative où une large gamme de produits de substitution au charbon de bois et au bois de chauffe sera également disponible. Un partage des acquis et des expériences, et d'éventuels partenariats financiers devront aussi ressortir de ce symposium.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X