Madagascar: Trafic de drogue - Situation suspicieuse d'un prévenu

Placé sous mandat de dépôt à Antanimora avec cinq Nigériens et cinq Malgaches, le 6 juin, un présumé narcotrafiquant est revenu sur facebook dès le 12 juin. Il a publié des photos et écrit des commentaires. Selon son proche, il serait sorti de prison.

Le procureur de la République Marie Annick Rakotoarivony, jointe par téléphone, n'est pas informée de sa libération. « Même s'il a fait une opposition, il ne doit pas être remis en liberté. Il s'agit d'un trafic de drogue dure », assène-t-elle.

Le ministre de la Sécurité publique Rodellys Randrianarison a déclenché une opération anti-stupéfiant de quatre jours dans la capitale qui a permis de démasquer le réseau de dealers, composé de fonctionnaires, de ressortissants africains, d'étudiantes et de prostituées. Les présumés contrebandiers ont écoulé leur cocaïne, héroïne, amphétamine, méthylènedioxyméthamphétamine ou ecstasy et skunk dans des écoles et discothèques. La police en a saisi trois kilos et demi.

Le protagoniste et ses présumés coauteurs seront jugés le 26 août, a-t-on indiqué.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X