Madagascar: Alcool au volant - Un véhicule fauche onze piétons

Une bande de jeunes a foncé sur des piétons à Ampahitrosy Anosizato avec leur Peugeot 504. Onze blessés sont dénombrés.

L'alcool au volant a viré au drame à Ampahatrosy Anosizato. Après une virée bien arrosée, une Peugeot 504 a fauché onze personnes sur la voie publique. Le véhicule fou a tout renversé sur son passage. Des enfants, des femmes ainsi que des enfants ont été blessés dans cet accident. Parmi les victimes figure un candidat aux examens du BEPC. Après avoir reçu les soins nécessaires, ce dernier a pu subir les épreuves.

Conduit par un homme âgé d'une quarantaine d'années, le véhicule venait du centre ville et se rendait à Ampahitrosy lorsque le pire s'est produit. De source auprès de la gendarmerie nationale, la Peugeot 504 fonçait à tombeau ouvert sur la route pavée entre Anosizato et Ampahatrosy. Désemparés en le voyant virevolter dans tous les sens, les piétons se sont tapis sur le côté de la route de peur de se faire renverser. Néanmoins, le véhicule s'est précipité vers eux comme celui-ci était attiré comme un aimant.

Un vendeur de lait avec son chariot s'est arrêté sur l'accotement lorsque la Peugeot 504 berline a surgi à toute vitesse. Certains de ses clients ont été de ce fait percutés de plein fouet.

Vindicte populaire

Dans sa course effrénée, la berline a poursuivi sa route pour se renverser dans un fossé sur le bas-côté lorsque le conducteur a fini par en perdre définitivement le contrôle. Le véhicule a terminé sa course en s'inclinant sur son flanc droit. Complètement écrasé, le chariot laitier était par ailleurs réduit en amas de ferrailles inextricables après l'accident. Les dégâts matériels sont très importants sur la Peugeot 504. Le parebrise a volé en éclats et la partie avant gauche était méconnaissable après la collision.

Cinq individus se trouvaient à bord du véhicule impliqué dans l'accident. Alertés de la situation, des membres du comité local de sécurité ainsi que le maire sont intervenus. Les blessés ont été sans tarder évacués à l'hôpital. Pendant que le chauffeur était au chevet des victimes, les hommes du poste avancé de la gendarmerie nationale à Anosizato ont sécurisé les lieux et surveillé la berline.

« Le fait que les occupants de la Peugeot 504 empestaient l'alcool a suscité la colère de la foule. Il a fallu prendre les dispositions pour que l'accident ne dégénère pas en vindicte populaire », indique le chef du poste avancé de la gendarmerie à Anosizato.

Avisé de la situation, le propriétaire de la Peugeot 504 s'est précipité à l'hôpital pour prendre en charge les soins d'urgence. Le chauffeur s'est pour sa part engagé auprès des blessés à assurer le paiement des autres frais médicaux.

Les gendarmes ont fait le constat et ouvert une enquête. Une procédure judiciaire est en cours malgré cette assistance aux blessés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X