Cote d'Ivoire: Jeux olympiques - La RCI vient à bout de l'Arabie saoudite

Entrée en lice réussie pour les Ivoiriens dans ces JO de Tokyo jeudi. À Yokohama, les Éléphants l'ont emporté face aux Saoudiens (2-1) dans le groupe D. Un bon résultat avant de défier le Brésil et l'Allemagne.

En 2008, lors de sa première participation aux Jeux olympiques à Pékin, l'équipe masculine de Côte d'Ivoire s'était hissée jusqu'en quarts de finale, où elle avait déposé les armes face au Nigeria, futur finaliste. Treize ans plus tard, les Éléphants sont de retour. Et s'il est trop tôt pour leur prédire un destin au moins aussi bon que celui de leurs prédécesseurs, ils ont tout de même pris un bon départ, jeudi 22 juillet.

Dans un groupe D relevé, où l'on retrouve le Brésil, champion olympique en titre, et l'Allemagne, vice-championne olympique en titre, la Côte d'Ivoire ne pouvait se permettre de rater le coche face à l'Arabie saoudite, quatrième larron de la poule et adversaire du jour. Les Ivoiriens n'ont pas failli. Ils se sont imposé, non sans un brin de réussite (2-1).

Kessié délivre la Côte d'Ivoire

Après 45 minutes, le score était de 1-1 entre les deux sélections olympiques. Les hommes de Soualiho Haidara ont frappé les premiers avec l'aide involontaire de l'équipe adverse. Sur un centre du capitaine Max-Alain Gradel, le défenseur Abdulelah Al Amri a dévié la trajectoire du ballon et marqué contre son camp (39e). Mais l'Arabie saoudite a égalisé rapidement, sur une belle frappe enroulée de Salem Al Dawsari (44e). À la pause, la Côte d'Ivoire n'avait pas cadré un seul tir... mais avait quand même inscrit un but.

En seconde période, l'incontournable Franck Kessié a fait basculer la rencontre. Quelques instants après avoir touché la barre transversale, le milieu de terrain a marqué le but de la victoire. Servi par Amad Diallo à l'entrée de la surface de réparation, Kessié a pivoté et décoché un tir puissant et victorieux du gauche (66e). Un peu plus tard, le joueur de l'AC Milan a failli provoquer un penalty après un choc avec un Saoudien dans la surface, mais l'arbitre, Matthew Conge, a jugé qu'il n'y avait pas faute.

Salem Al Dawsari a eu l'occasion d'égaliser à nouveau, mais le tir de l'attaquant saoudien s'est écrasé sur la barre transversale d'Eliezer Ira Tapé (83e). Les dernières tentatives des Faucons n'ont pas été plus heureuses. Seule ombre au tableau : l'expulsion d'Aboubacar Doumbia. L'attaquant, entré en jeu à la 90e+2, a écopé d'un carton rouge direct à peine cinq minutes plus tard, après avoir bousculé un adversaire sous les yeux de l'arbitre.

En attendant la revanche de la finale de 2016 entre le Brésil et l'Allemagne, programmée également ce jeudi, la Côte d'Ivoire vire en tête du groupe D. Le 25 juillet, les Éléphants défieront la Seleçao, avant de se mesurer à la Nationalmannschaft le 28.

Plus tôt ce jeudi 22 juillet, dans le groupe C à Sapporo, l'Égypte a tenu tête à l'Espagne (0-0). Malgré la présence de nombreux joueurs cadres de l'équipe nationale A, la sélection olympique espagnole n'a pas réussi à forcer le verrou des Pharaons. Ces derniers, peu offensifs, n'ont pas cédé. Le 25 juin, ils défieront l'Argentine.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X