Cote d'Ivoire: Adduction en eau potable - 6000 personnes sortent de la précarité dans la sous-préfecture de Yakpabo-Sakassou

22 Juillet 2021

Les 6 000 habitants de Boniankro, gros village situé dans la sous-préfecture de Yakpabo-Sakassou (département de Tiébissou), pourront enfin utiliser de l'eau potable pour leurs activités. Un château d'eau et quelques bornes-fontaines viennent, en effet, d'être offerts à cette localité par une entreprise ivoirienne et une fondation.

D'un coût global de 80 millions de FCfa, ces ouvrages ont été inaugurés en présence des autorités administratives et coutumières de la circonscription, avec à leur tête le sous-préfet de Yakpabo-Sakassou, Anicet Kplégnongo.

Celui-ci a salué cette action qui aura, sans aucun doute, un impact significatif à court et moyen termes sur la santé, le développement économique et social de Boniankro. « Ces ouvrages que vous offrez à mes populations viennent à point nommé. Car ils vont améliorer de façon substantielle les conditions de vie des habitants de Boniankro et mettront ainsi fin aux souffrances quotidiennes des femmes. Mieux, les populations seront désormais à l'abri de toutes les pathologies liées à l'eau », s'est-il exclamé.

La représentante des donateurs, Bintou Appia, directrice des Affaires institutionnelles et Juridiques de Brassivoire, a tenu à réaffirmer l'engagement de son entreprise et de la Fondation Heineken à œuvrer durablement pour l'amélioration du cadre de vie et du bien-être des communautés, conformément à leur politique sociétale.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X