Ile Maurice: Énergie renouvelable - Le CEB veut connecter davantage d'éoliennes à son réseau

À ce jour, il y a un seul projet de ferme éolienne, soit à Plaine-des-Roches, qui fournit au Central Electricity Board (CEB) une moyenne de 9,35 mégawatt (MW) grâce à ses 11 turbines. Cela fait quatre ans que ce projet a vu le jour et le CEB veut explorer cette méthode de production énergétique vu que Maurice se situe sur les régions exposées des South East Trade Winds. Un appel à manifestation d'intérêt a été publié il y a quelques jours à ce sujet.

Le CEB cherche à enrôler des fermes éoliennes pour générer une énergie de capacités de 10 MW et 30 MW. L'organisme public prévoit une capacité d'absorption de 40 MW et les soumissionnaires auront un Power Purchasing Agreement sur une durée de 20 ans.

Le CEB veut atteindre 35 % de sa capacité en énergie verte d'ici 2025 et 60 % d'ici 2030. À savoir que le CEB absorbe l'énergie fossile principalement à partir du charbon, de la bagasse et de l'huile lourde. Actuellement, la capacité absorbée tourne autour de 20 %.

Ces fermes éoliennes seront connectées à des sous-stations du CEB pour transmettre les unités produites. Les projets devront se connecter aux sous-stations d'Amaury, Anahita, Case Noyale et Henrietta. Au niveau de la tarification, les propositions doivent être faites en roupie, par kilowatt-heure, en partie en dollar et en roupie, et en euro et en roupie. Les promoteurs vont devoir lancer leurs fermes éoliennes d'ici 15 mois et elles devraient être opérationnelles d'ici 24 mois. Les structures de cette ferme doivent être résistantes aux vents cycloniques de 280 km/h.

Ces projets peuvent être d'ordre privé, un joint-venture ou un projet public-privé. Pour l'instant, les promoteurs doivent soumettre leur projet d'ici le 29 septembre prochain.

Le CEB ambitionne d'intégrer les fermes solaires, les fermes éoliennes, biomasse, hydroélectriques, entre autres. Cela, dans le but d'atteindre 35 % de sa production d'énergie. À savoir que le Smart Grid Code sera mis en place pour permettre l'intégration hybride de l'énergie fossile et renouvelable.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X