Togo: Protection des épargnants

22 Juillet 2021

Un comité a été créé pour suivre le processus de remboursements des investisseurs/adhérents ayant souscrits auprès de structures exerçant illégalement des activités monétaires et financières. Ce comité est supervisé par le ministère de l'Economie et des Finances.

Sa mission consiste à organiser des rencontres avec les responsables des structures concernées, à effectuer des opérations de vérification et à évaluer leur situation financière et leur patrimoine, et à arrêter les modalités de remboursement des fonds collectés.

Sa composition permet de disposer d'experts dans le domaine bancaire et financier (représentants du Trésor, de la BCEAO, de l'Inspection générale des Finances, de la cellule d'appui et de suivi des institutions de microfinance, d'épargne et de crédit, de de la Cellule juridique du ministre de l'économie et des finances).

Ce comité produira un rapport mensuel au ministre de l'Economie et des Finances portant sur les actions entreprises ou envisagées, les résultats obtenus ou attendus et les difficultés rencontrées.

De nombreux épargnants ont été grugés par des société d'investissement promettant des rendement impossible à atteindre. D'autres exerçant selon le principe de la pyramide de Ponzi.

La chaîne de Ponzi génère des revenus pour les plus anciens investisseurs grâce aux apports de capitaux des nouveaux. Cette escroquerie produit réellement les rendements promis aux anciens investisseurs, et ce, aussi longtemps qu'il y a de nouveaux investisseurs.

Ces manœuvres s'effondrent souvent d'elles-mêmes lorsqu'il n'y a plus de nouveaux apports.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X