Burkina Faso: Université libre du Burkina - Les étudiants se penchent sur les conflits climatiques

22 Juillet 2021

1- Le parrain, Zéphirin Yalguedo yogo : « Il faut que les gens réfléchissent pour trouver les mesures idoines afin de protéger notre planète ».

Les étudiants en master II en diplomatie et relations internationales de l'Université libre du Burkina (ULB) ont organisé le samedi 17 juillet 2021 à Ouagadougou, une conférence publique sur les conflits climatiques en Afrique.

Après le cours en diplomatie climatique, les étudiants de la 19e promotion en master II en diplomatie et relations internationales de l'Université libre du Burkina (ULB) se sont soumis à l'examen de leurs connaissances en la matière. Pour ce faire, ils ont organisé une conférence publique qui a réuni le samedi 17 juillet 2021 au tour du thème : « Conflits climatiques en Afrique », encadreurs, étudiants, mais également des personnalités en charge de la question au Burkina Faso.

Selon la déléguée des étudiants, Sylvain Dalla, il s'agit à travers cette évaluation de discuter de la question climatique, de prendre des résolutions et de les vulgariser auprès de tous les acteurs du domaine de la lutte contre les changements climatiques. « La question climatique est récurrente de nos jours.

Les étudiants ont été encouragés dans leur démarche par l'ULB.

C'est vrai qu'il la COVID-19, mais nous ne devons pas oublier les questions de sècheresse, d'inondation, de feux de brousse... qui préoccupent également nos Etats. C'est pourquoi nous avons décidé à travers cette conférence que chacun apporte sa contribution afin que nous puissions la partager avec les autres », a-t-il déclaré.

Pour qu'il y ait plus d'impacts, la classe a été subdivisée en cinq sous-régions à savoir : la CEDEAO, la CAC, l'IGAD, la SADEC et l'UMA. « Ces cinq sous-régions vont proposer des résolutions que nous allons consigner dans un document et le transmettre au ministère de l'Environnement », a précisé M. Dalla. Parrain de cette première édition, Zéphirin Yalguedo Yogo, a justifié sa présence à cette conférence pour deux raisons. D'abord en réponse à l'appel de ses petits frères, mais aussi, par la pertinence de thème.

Il a salué la clairvoyance des étudiants qui, en dépit des défis du moment, ont bien voulu se pencher sur la question des changements climatiques. M. Yogo dit fonder l'espoir que de ces réflexions, sortiront des résolutions qui vont féconder les politiques publiques dans les états.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X