Congo-Kinshasa: DGRK - Félicien Kuluta dément les rumeurs de cambriolage

Pour le directeur général de la régie financière kinoise, l'institution n'a connu aucun cas de vol d'une quelconque somme d'argent ni du serveur central, comme l'auraient affirmé certaines langues.

Le directeur général (DG) de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), Félicien Kuluta, vient de couper court aux rumeurs faisant état d'un cambriolage dans les locaux de la régie financière de la capitale congolaise. Selon cette précision donnée à l'occasion de la conférence de presse tenue le 21 juillet dans la salle de réunions de cette régie, le patron de la DGRK a porté un démenti sur les fausses informations distillées sur la toile. « Fausse alerte. Il n'y a pas eu vol à la DGRK. Ces fausses informations viennent de personnes mal intentionnées qui cherchent à décourager les efforts de la DGRK », a-t-il indiqué.

Dans cet élan, le DG de la DGRK a révélé que la régie financière ne garde pas l'argent des contribuables. « Trente-cinq millions de dollars, soit soixante-dix milliards de francs congolais, on les garderait où ? », s'est-il demandé. Et de souligner que les assujettis paient eux-mêmes à la banque.

De la pure intox

Pour Félicien Kuluta, s'il y avait vol, il arriverait plutôt à Sofibank, qui a un guichet avancé dans l'enceinte de la DGRK. Mais, a-t-il insisté, rien n'est arrivé dans ces installations comme vol. De l'avis du DG de la DGRK, les initiateurs de cette campagne d'intox constituent la frange de personnes bouleversée par le dispositif informatique mis en place par cette régie financière provinciale en vue de maximiser les recettes de la ville. Il s'agit, a-t-il précisé, de l'application « Télé déclaration et télé payement », présentée récemment au gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, permettant ainsi à l'assujetti de déclarer ses taxes et de les payer à distance.

Parlant de cette nouvelle application, le DG Kuluta a fait savoir que c'est une solution au récurrent phénomène de coulage des recettes dû au contact physique entre l'administration fiscale et l'assujetti. A l'en croire, la DGRK se prépare, dans un bref délai, à une vaste campagne de vulgarisation de ce logiciel. Intervenant à leur tour pour plus de précisions, les informaticiens de la DGRK qui ont travaillé sur ce logiciel ont donné des garanties quant à la sécurité de l'application. Pour eux, il n'y a aucun risque de piratage de cette application.

Dans un communiqué signé la veille de cette entrevue avec la presse, le DG de la DGRK, qui a contredit ces rumeurs de vol et de l'existence d'une telle somme dans les bureaux de cette régie financière, a appelé les contribuables, personnes physiques et morales assujetties aux impôts, taxes, redevances et autres droits dus à la ville de Kinshasa, de continuer remplir correctement et sereinement leurs obligations fiscales pour donner à l'exécutif provincial les moyens de sa politique.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X