Congo-Brazzaville: Formation des jeunes - Le PDCE aménage les sites d'enrôlement de Brazzaville

Le projet de développement des compétences pour l'employabilité (PDCE) a entamé l'opération d'aménagement et de désinfection des sites retenus pour l'enrôlement des jeunes vulnérables et déscolarisés désireux d'apprendre gratuitement un métier.

L'opération proprement dite démarre le 24 juillet à Brazzaville. Avant celle-ci, le PDCE a tenu de rendre sains les différents endroits retenus pour accueillir les jeunes de Brazzaville. En commençant par le site de la paroisse évangélique de Mansimou jusqu'au gymnase Nicole-Oba, en passant par les gymnases Maxime-Matsima et Henri-Elendé, puis la mairie de Mfilou, ainsi qu'à la cité Don Bosco; l'objectif était le même: désinfecter les salles contre le coronavirus en collaboration avec les services d'hygiène publique.

La décision de lancer des formations gratuites au profit des jeunes congolais est l'initiative du ministère de l'Enseignement technique et Professionnel, à travers le PDCE qui bénéficie un financement de la Banque mondiale.

Durant plusieurs mois, les jeunes de 16 à 30 ans vivant dans les villes et les périphéries de Brazzaville et Pointe-Noire ayant abandonné leurs études depuis au moins une année, avec le niveau primaire ou secondaire, apprendront un métier de leur choix.

Selon Mermans Babounga, chargé de communication du PDCE, tous les jeunes qui répondent aux critères sont conviés à se faire enrôler dans les sites retenus. « Les candidats doivent se présenter dans les lieux d'enrôlement avec leurs pièces justificatives. Ceux qui passeront par le biais des gens ne seront pas retenus, car c'est ouvert à tous. Parmi les métiers, nous avons: la mécanique-auto, l'électricité; la menuiserie, la maçonnerie; la soudure; froid et climatisation; l'aviculture ; le maraichage ; la coupe-couture ; la coiffure ; la pâtisserie ; la tuyauterie; les métiers du numérique et autres », a-t-il précisé.

Les candidats aux offres de formation qualifiantes doivent, en effet, se présenter dans les sites d'enrôlement avec une copie d'acte de naissance, une attestation de niveau, une photocopie de la carte nationale ou photocopie de la carte scolaire de la dernière année ou la carte Lisungi.

La même opération de désinfection et d'installation des dispositifs de lavage des mains se déroulera également à Pointe-Noire, puisque dans la ville océane les candidats doivent se rendre à la mairie de Tié-Tié, le complexe sportif de Pointe-Noire, l'ex- CETI et Madre Morana.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X