Afrique: Diplomatie africaine - La jeune génération invitée à relever les défis

22 Juillet 2021

Des spécialistes ont invité les jeunes diplomates africains à mieux s'armer pour faire face aux défis de plus en plus importants pour la paix, la sécurité et le développement des pays du continent. C'était lundi lors du lancement du Forum des jeunes diplomates africains et assimilés.

Avec les nouveaux enjeux sécuritaires, notamment l'émergence de menaces protéiformes qui déstabilisent beaucoup de pays africains, il faut des cadres de l'administration publique aptes à réagir pour la survie même de nos Etats. Pour ce faire, les jeunes diplomates africains sont appelés à mieux se former, à se ressourcer pour bien défendre leur pays. Plusieurs experts ont fait une communication dans le cadre du Forum des jeunes Diplomates africains et Assimilés, lancé lundi par le Laboratoire de recherches et d'actions diplomatiques (Larad), l'Institut Mandela (Im), l'Ecole Doctorale gouvernance de l'Afrique et du Moyen Orient (Gamo).

Lors de la cérémonie officielle d'ouverture tenue via visioconférence, Paul Kananura, responsable de l'Institut Mandela, a exhorté les jeunes diplomates africains, qui auront en charge la préservation au plan international des intérêts du continent, de bien se préparer pour mieux s'acquitter de leur mission. Paul Kananura constate pour le regretter que les «précédentes générations de diplomates et de dirigeants africains ont échoué» dans leur tentative de sortir les pays du continent de la pauvreté, mais aussi de bien les placer sur la scène diplomatique internationale.

L'actuelle génération de leaders, poursuit-il, est en train de connaitre le même sort et le même échec. De ce fait, l'Afrique place tout son espoir en la jeune génération de leaders et parmi ces derniers, les diplomates qui ont un rôle crucial à jouer dans la quête d'un futur meilleur pour le continent. «C'est à la jeune génération de diplomates, de futurs gouvernants, de prendre en charge le destin de l'Afrique pour mieux préserver les intérêts du continent et aller de l'avant», a plaidé Paul Kananura de l'Institut Mandela.

Apprendre des erreurs des anciens

Paul Kananura de l'Institut Mandela de l'institut a estimé que pour que les jeunes diplomates réussissent leur mission, ils auront besoin des conseils des anciens et de leurs bonnes pratiques et expériences. «Il est important d'organiser ces rencontres pour permettre aux jeunes diplomates d'apprendre des erreurs des anciens pour mieux défendre les intérêts du continent et aussi prendre en charge son développement économique», affirme M.Kananura.

Lansana Kouyaté, ancien Premier ministre de la Guinée Conacry, a de son côté rappelé que la diplomatie est un champ d'actions où se jouent les destins des pays d'où l'importance de bien préparer les jeunes diplomates. A son avis, il ne suffit pas de former les jeunes dans les grandes écoles pour en faire de bons diplomates, mais «nous devons indiquer aux jeunes les manières, comportements et valeurs à avoir pour être de bons diplomates» essentiels au développement et au rayonnement d'un pays. Globalement, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Organisation des Nations-Unies (Onu) a exhorté nos Etats à donner un sens à l'existence des jeunes qui constituent l'atout principal du continent. Cependant, pour profiter de cet atout et éviter qu'il ne se transforme en bombe, il a préconisé aux Etats africains de redonner de l'espoir à la jeunesse. Cela passera forcément, d'après Lansana Kouyaté, par la transformation de nos matières premières dont les 80% sont exportés.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X