Ile Maurice: Pétition électorale au n°8 - Pravind Jugnauth était sûr de remporter le scrutin

Le Premier ministre s'est défendu de tout acte de corruption quand il avait promis une augmentation substantielle de la pension de vieillesse, lors de la campagne électorale de 2019, soutenant que les élections étaient gagnées d'avance pour son parti et ses alliés.

L'interrogatoire du Premier ministre, Pravind Jugnauth, s'est poursuivi hier en Cour suprême devant les juges David Chan et Karuna Devi Gunesh-Balaghee, dans le cadre de la pétition électorale déposée par Surendra Dayal, candidat battu de l'Alliance Nationale. Il réclame l'invalidation des élections de Pravind Jugnauth et de ses deux colistiers, Leela Devi Dookun-Luchoomun et Yogoda Sawmynaden, dans la circonsription n°8 (Quartier-Militaire-Moka).

Interrogé par son avocat, Me Ravind Chetty, Senior Counsel, Pravind Jugnauth a d'emblée rejeté les accusations de fraude et de corruption électorale faites par le pétitionnaire contre l'Alliance Morisien. Le Premier ministre a été catégrique en soutenant que l'Alliance Morisien allait remporter les élections générales de novembre 2019. Pour lui, il n'y avait aucun doute que son gouvernement retournerait au pouvoir. Pravind Jugnauth a indiqué que les élections générales étaient gagnées d'avance car la population avait pris en compte les réalisations du gouvernement sortant.

À d'autres questions de Me Chetty, le Premier ministre a répondu que l'augmentation de la pension de vieillesse n'était pas un «bribe» électoral. Il a été questionné longuement sur son annonce faite par rapport à l'augmentation de la pension de vieillesse, le 1er octobre 2019, devant un rassemblement de personnes agées au Swami Vivekananda International Covention Centre à Pailles.

Il a expliqué qu'il fallait donner plus de considération aux personnes du troisième âge qui ont travaillé dur pour contribuer au développement et à la richesse du pays.«Il est de mon devoir de leur donner une augmentation de la pension afin qu'ils puissent vivre confortablement. C'est notre philosophie et notre vision pour cette catégorie de Mauriciens», a-t-il dit. «Ils ont très vulnérables et "we have to provide them with a decent li- ving"», a-t-il expliqué.

Poursuivant, il a souligné que les augmentations de la pension en décembre 2014 et en novembre 2019 ont été puisées du Consolidated Fund car il était très important d'appliquer ces mesures très vite. Le Premier ministre a balayé d'un revers de main la déclaration de Surendra Dayal que «MSM ti pe trouv terin glise e ki le fer promes elektoral pou gagn vot». «Terin ti good pou nou e nou ti kone nou ti pou gagn eleksion», a-t-il dit.

Il a rappelé que c'est le ministère de la Sécurité sociale qui organise chaque année la célébration de la journée internationales des personnes âgées et les Premiers ministres qui se succèdent sont toujours les invités d'honneur. «We cannot forget their contribution and to support them and take care of them, nous avons tenu nos promesses électorales», devait-il ajouter, en rappelant que toutes les promesses se trouvaient dans le manifeste électoral de l'Alliance Morisien. Il a affirmé qu'il y avait un «feel good factor» dans le pays en faveur de l'Alliance Morisien.

Le Premier ministre a tenu à préciser que pendant la campagne électorale de novembre 2019, il n'a jamais rencontré Salim Muthy pour discuter du remboursement des victmes de Super Cash Back Gold et de Bramer Asset Investment. Toutefois, il a reconnu qu'un accord avait été conclu en 2017 et approuvé par le Conseil des ministres pour rembourser les victimes. La déposition de Pravind Jugnauth se poursuit ce matin.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X