Maroc: L'INDH à Youssoufia - L'atelier "Khir Maram" pour la coiffure et l'esthétique, un projet social et solidaire prometteur

Youssoufia — L'atelier de coiffure et d'esthétique relevant de la coopérative "Khir Maram" à Youssoufia se veut un véritable projet à dimension sociale et solidaire combien prometteur, à même de permettre aux personnes ciblées de bénéficier d'une formation de qualité en la matière, et ce dans l'optique d'intégrer le marché de l'emploi.

Créé dans le cadre de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) plus précisément, son programme 3 intitulé "Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes" via, l'axe relatif à l'appui à l'économie sociale et solidaire, ce projet est, en lui même, porteur de la philosophie et des objectifs de l'Initiative, un chantier Royal de grande envergure visant, in fine, à améliorer les conditions de vie des bénéficiaires et surtout, à assurer l'autonomie financière de la gente féminine.

L'atelier de coiffure et d'esthétique "Khir Maram" est de même un projet intégré et novateur, en ce sens qu'il ambitionne d'inculquer aux jeunes les valeurs de citoyenneté, tout en les incitant et les motivant à la persévérance sur la voie de l'auto-emploi, du montage de leurs propres projets et de la promotion de leur autonomie financière.

D'un montant total de 135.000 DH, ce projet se veut l'incarnation de la fédération des efforts de plusieurs partenaires, dont l'INDH avec un financement qui s'élève à 100.000 DH, de la coopérative "Khir Maram" (35.000 DH), ainsi que du Groupe OCP à travers "Act4Community".

Quant au nombre de bénéficiaires de la formation dans le cadre de cet atelier, il s'élève à 48, dont 29 jeunes hommes et 19 femmes, qui bénéficient de l'expertise de 4 encadrants, dont deux femmes.

La formation au sein de cet espace qui existait depuis 2015 sous forme d'association avant d'être érigée en coopérative à compter de 2019 et bénéficier de l'appui de l'Initiative en 2020, se fait dans le respect scrupuleux des mesures barrières décrétées par les autorités compétentes en vue de lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), a constaté sur place une équipe de M24, la chaine de télévision de l'information en continu de la MAP.

Dans une déclaration à M24, Mme Amina Ajili, présidente de la Cooperative "khir Maram", s'est félicitée de l'importance de ce projet réalisé dans le cadre de l'INDH, mettant en relief son impact positif sur les bénéficiaires parmi les jeunes femmes de la ville de Youssoufia appelées à améliorer leur situation socio-économique.

Ce projet a permis à nombre de jeunes femmes de la ville d'intégrer le marché de l'emploi et d'apprendre un métier parmi les plus sollicités actuellement, a expliqué Mme Ajili, faisant observer que grâce à la contribution de l'INDH, la coopérative "Khir Maram" a pu acquérir des équipements modernes et à la pointe de la technologie dans ce domaine, à même de permettre aux personnes ciblées de bénéficier d'une formation de qualité.

Intitulé "Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes", le programme 3 de l'INDH dont relève l'axe relatif à l'appui à l'économie sociale et solidaire, vise à apporter un accompagnement au profit des porteurs de projets issus de l'analyse des chaines de valeur et des coopératives, ainsi que les autres organisations professionnelles œuvrant dans le domaine de l'économie sociale et solidaire.

L'intervention de l'INDH dans ce cadre, rappelle-t-on, se trouve justifiée par l'intérêt accordé à l'inclusion économique des jeunes et des femmes en leur offrant des opportunités d'emploi et d'auto-emploi.

L'objectif consiste à développer les perspectives des activités économiques locales issues des résultats des analyses de chaines de valeurs à travers l'accompagnement des porteurs de projets, des structures existantes ayant un fort potentiel de croissance et créant des opportunités d'emploi pour les jeunes ou des structures nouvellement créées répondant aux critères de création de valeur.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X