Afrique: J.O. Tokyo 2020 - L'Afrique à la conquête de l'Empire du Soleil Levant

Olympics.

Les Jeux olympiques 2020 s'ouvrent officiellement ce vendredi 23 juillet à Tokyo au Japon. Ce sera l'occasion pour les athlètes du monde entier de performer pour remporter les médailles et inscrire leur nom dans les annales des olympiades.

L'Afrique sera au rendez-vous pour faire mieux que ses performances exceptionnelles à Rio en 2016. Le Burkina tentera de décrocher ses premiers grelots.

Les Jeux olympiques 2020 se tiennent du 23 juillet au 8 août 2021. En raison de la pandémie de Covid-19, ces jeux ont été reportés d'une année et vont devoir se tenir dans un contexte sanitaire assez difficile. Qu'à cela ne tienne, les différentes compétitions auront lieu. Et l'Afrique veut faire encore mieux qu'il y a 4 ans à Rio au Brésil. Notre continent y avait récolté 45 médailles, mieux que les 40 de Pékin en 2008. Et pour réaliser un nouvel exploit elle pourra s'appuyer sur l'athlétisme et une nouvelle fois les épreuves de fond et le demi-fond.

Le Kenyan Eliud Kipchoge champion olympique en titre et détenteur du record du monde, veut, à 36 ans, ajouter une nouvelle ligne à son palmarès. Sa compatriote Brigid Kosgei détient, elle aussi, le record du monde du marathon chez les femmes. Elle sera accompagnée au Japon par ses compatriotes Ruth Chepngetich et Vivian Cheruiyot, redoutables compétitrices.

Champion olympique en titre du 400 mètres, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk tentera de réaliser un doublé au Japon. Sur 800 mètres, deux athlètes africains sont aussi attendus aux premières places : Nijel Amos (Botswana) et Ferguson Cheruiyot Rotich (Kenya) ; ce dernier pouvant aussi décrocher le titre olympique sur 1 500 mètres.

Les épreuves de sprint court pourraient également permettre aux représentants du continent africain de se mettre en valeur. Chez les hommes, le Sud-Africain Akani Simbine a une carte à jouer.

Il a établi, début juillet, le nouveau record africain du 100 mètres avec un temps de 9 secondes 84 et il figure parmi les meilleurs sprinteurs de la planète. Au 100 mètres féminin participeront notamment la vétérane nigériane Blessing Okagbare et l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, quatrième sur cette distance à Rio. Elle sera porte-drapeau de son pays au Japon et doublera également sur 200 mètres.

Le Burkina sera présent à ces olympiades avec 7 Etalons pour défendre les couleurs nationales. Il s'agit de Paul Daumont en cyclisme, Lucas Telly Diallo en judo, Fayçal Sawadogo en taekwondo, Angelika Sita Ouédraogo et Adama Ouédraogo en natation, Marthe Yasmine Koala et Hugues Fabrice Zango. Ce dernier fait partie des favoris du concours de triple-saut.

« Rien d'autre ne m'intéresse que l'or olympique, donc je me prépare à cela. (... ) En finale olympique, il faut passer à l'action et non pas réfléchir. L'action, c'est assommer tout le monde dès le premier essai. Et après, rigoler sur les cinq autres», a-t-il conclu. Son principal concurrent sera le Portugais Pablo Pichardo. Tout compte fait, il est le seul qui représente une chance pour le Faso.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X