Ile Maurice: Après sa suspension ,présence devant le parlement et recours à la justice pour Boolell

Après sa suspension pour les huit prochaines séances parlementaires, Arvin Boolell a décidé d'être présent devant le Parlement à chaque fois que se teindra une séance.

Sauf pour celle d'aujourd'hui, car il a déjà un rendez-vous. Le chef de file du Parti travailliste (PTr) sera présent pendant environ 15 minutes avant le début des travaux. Plusieurs personnes ont signifié leur intention d'être à ses côtés. Interrogé, il a laissé entendre que c'est une présence symbolique, car c'est une injustice qu'il a subie de la part du speaker. Il a ajouté que des personnes seront présentes, mais il insiste que tout devrait se dérouler selon le protocole sanitaire en place dans le pays.

Arvin Boolell a indiqué qu'il compte recourir à la justice à l'issue de sa suspension. Il est en contact avec ses hommes de loi et tout laisse croire que la semaine prochaine, il y aura un procès contre le speaker. Avec sa suspension de huit séances, c'est probablement en décembre qu'Arvin Boolell fera son retour à l'Assemblée nationale. Car après une ou deux séances, le Parlement entrera en vacances avant de reprendre ses travaux en octobre. Arvin Boolell soutient qu'il avait déjà préparé son discours sur le «Social Contribution and Social Benefit Bill» et qu'il commentera ce projet de loi lorsqu'il sera débattu. Par ailleurs, le chef de file du PTr s'élève avec force contre la mainmise de l'État sur le Mauritius Turf Club. «C'est très grave ce qu'il se passe», a-t-il déclaré.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X