Sénégal: Tabaski 2021 - Aly Saleh Diop satisfait de l'approvisionnement du marché en moutons

23 Juillet 2021

Le ministre de l'Elevage et des Productions animales, faisant le point de la Tabaski 2021 avec les différents services régionaux du secteur, s'est réjoui du niveau d'approvisionnement correct du pays en moutons.

Selon Aly Saleh Diop, sur des prévisions de 810 000 têtes, les différents points de vente ont enregistré 852 820 bêtes, soit un excédent évalué à 13 773 moutons.

Le ministre de l'Elevage et des Productions animales, joint au téléphone au lendemain de la fête, a positivement apprécié le niveau d'approvisionnement du pays en moutons pour la Tabaski 2021. Selon Aly Saleh Diop, «, on a un niveau d'approvisionnement record qui a dépassé toutes nos projections. Nous tirons un bilan globalement très satisfaisant en termes d'approvisionnement et de prix ».

Aussi, poursuit-il, « à tout point de vue, nous sommes dans une situation d'équilibre qui satisfait à la fois les consommateurs et les opérateurs privés. Le troupeau était là, en quantité suffisante et en qualité bien répartie sur les marchés à bétail du territoire national ».

Pour étayer son propos, il s'est fondé sur « des données factuelles basées sur un dispositif extrêmement robuste composé de 209 points de collecte des informations présents depuis jour J-45 au niveau des 67 marchés quotidiens, 109 marchés hebdomadaires et des 33 points de ventes agrées dans la capitale, Dakar ».

C'est ainsi que « nous avons atteint les objectifs fixés cette année qui ont même été dépassés car avec un objectif de 810 000 têtes, nous en sommes aujourd'hui à 852 820 au niveau des marchés, soit un excédent évalué à 13 773 moutons ». Qui plus est, le ministre estime qu'« on a noté la largesse de la fourchette des prix des bêtes qui ont gravité entre 60 000 et 400 000 francs CFA pour les moutons normaux ». Ce qui, indique-t-il, « est pour nous un indicateur assez important ».

A l'en croire, les moutons de cette année sont « beaux parce que grassement nourris grâce au tapis herbacé fourni du fait du bon hivernage de l'année dernière et aux campagnes de vaccination qui ont réduits le taux de mortalité des bêtes ». En outre, « l'Etat a pleinement joué sa partition de même que les opérateurs privés qui sont allés prendre des crédits dans les systèmes bancaires pour la commercialisation de beaux sujets ». Il a magnifié l'apport de la production locale avec des éleveurs sénégalais qui s'intéressent davantage à l'élevage.

Les points de vente et foirails, l'approvisionnement en aliment de bétail et en eau ainsi que la sécurité des sites de vente et les services vétérinaires ont fonctionné correctement. Il a tenu à féliciter toutes les parties prenantes à l'opération Tabaski 2021 « pour les efforts consentis et la gestion inclusive » qui, selon lui, « ont permis d'atteindre largement les objectifs fixés par le chef de l'Etat ».

Pour les besoins de l'Eid El Kébir de cette année, le ministre de l'Elevage et des Productions animales a informé que 1 million 300 mille moutons sont égorgés au Sénégal. Aly Saleh précise que les 500 000 sont élevés à domicile et 810 000 moutons au niveau des différents points de vente dont les 550 000 par les éleveurs et opérateurs privés nationaux et 260 000 exportés des pays limitrophes).

Lors de la réunion du Conseil des ministres du mercredi 14 juillet 2021, le Président Macky Sall, abordant la préparation de la Tabaski, avait exhorté le Ministre de l'Elevage et des Productions animales, à consolider avec les acteurs, les efforts de facilitation consentis par l'Etat afin d'assurer un approvisionnement correct du marché en moutons. Auparavant, le ministre Aly Saleh Diop, avait présidé à l'auditorium de la sphère ministérielle Ousmane Tanor Dieng de Diamniadio, un atelier sur le bilan de la Tabaski 2020 et la préparation de la Tabaski 2021.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X