Madagascar: Le pays dit avoir déjoué un projet d'assassinat de son président

Antananarivo — Les autorités malgaches ont arrêté plusieurs personnes, dont des étrangers, qu'elles soupçonnent d'avoir projeté d'assassiner le président de la République, a annoncé jeudi le procureur général.

Andry Rajoelina a accédé à la présidence de Madagascar en 2019 après une élection très disputée et un recours de son adversaire devant le Conseil constitutionnel.

"D'après les éléments de preuve en notre possession, ces individus avaient élaboré un plan visant à l'élimination et la neutralisation d'un certain nombre de personnes, dont le chef de l'Etat", déclare le procureur dans son communiqué.

Le parquet n'a fourni aucune autre précision sur l'enquête en cours ou la nationalité des ressortissants étrangers arrêtés.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X