Afrique: Le Comité international paralympique et l'Organisation mondiale de la Santé s'engagent à coopérer pour promouvoir la diversité et l'équité en matière de santé et de sport

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Comité international paralympique (CIP) ont signé aujourd'hui un accord de collaboration visant à favoriser la diversité et l'équité grâce à des initiatives mondiales de promotion de la santé et du sport pour tous et partout.

Les deux partenaires travailleront ensemble pour améliorer l'accès mondial à des technologies de réadaptation et d'assistance de qualité dans le cadre de la couverture sanitaire universelle et pour atténuer les inégalités existantes en ce qui concerne l'accès à ces services capables de changer la vie de ceux qui en bénéficient - une condition préalable à l'égalité des chances et à la participation des personnes handicapées dans le sport, y compris pour les paralympiens et les para-athlètes.

« Le sport et la santé sont des alliés naturels dont les avantages se renforcent mutuellement », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS. « Plus encore, les Jeux paralympiques sont une source d'inspiration pour ce que les personnes handicapées peuvent accomplir. Nous espérons que ce partenariat entre l'OMS et le CIP fournira à un plus grand nombre de personnes handicapées une plateforme leur permettant d'avoir une activité sportive, mais également qu'il montrera en quoi la couverture sanitaire universelle est si importante, en veillant à ce que chacun bénéficie des soins et des technologies dont il a besoin pour réaliser son potentiel. »

Andrew Parsons, le Président du CIP, a déclaré : « Ce nouveau partenariat profitera grandement à la société, car le sport est un formidable outil pour s'assurer que les gens mènent une vie active et saine. Le partenariat entre le CIP et l'OMS dépasse le simple cadre d'une promotion d'un mode de vie sportif et sain, puisqu'il s'attachera également à mettre en évidence du rôle que jouent les technologies d'assistances dans la réalisation d'un monde ouvert à toutes et à tous, et en particulier aux plus d'un milliard de personnes handicapées.

M. Parsons et le Dr Tedros ont signé le mémorandum d'accord à Tokyo. Les Jeux paralympiques débuteront le 24 août et se termineront le 5 septembre.

Le handicap est un problème de santé publique mondial, mais sa prévalence est plus élevée dans les pays à faible revenu où l'accès aux soins de santé et aux technologies d'assistance est encore plus limité. L'Organisation mondiale de la Santé estime qu'environ 15 % de la population mondiale vit avec un handicap - et ce nombre augmente en raison des changements démographiques, notamment le vieillissement de la population et la progression des problèmes de santé chroniques dans le monde. Seule une personne handicapée sur deux peut se permettre des soins de santé, y compris des services de réadaptation et une sur 10 a accès à des technologies d'assistance qui change sa vie.

La pandémie de COVID-19 a exposé les personnes handicapées à des risques accrus de contracter la maladie et de voir leur santé décliner, car la mise à disposition d'informations et de soins de santé n'a pas été pensée pour elles.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X