Tchad: Réunion politique houleuse autour du ministre de la Réconciliation

Le ministre en charge de la Réconciliation nationale et du dialogue Acheikh Ibn Oumar.

Le ministre chargé de la Réconciliation nationale consulte les différentes corporations pour préparer le dialogue national. Toutes les composantes de la société sont invitées à désigner leurs représentants au sein du comité d'organisation de cette grande réunion qui doit penser l'avenir du Tchad.

Jeudi 22 juillet 2021, le ministre rencontrait les partis politiques pour s'accorder avec eux sur la méthode de désignation de leurs quinze représentant, mais la réunion a failli tourner à l'émeute.

Les présidents et secrétaires généraux des 200 partis politiques sont arrivés gonflés à bloc jeudi 22 juillet. Pendant que les uns attaquent la méthode de travail du ministère chargé de la Réconciliation, d'autres dénoncent une manœuvre pour désigner des personnes déjà identifiées. Il y a eu du brouhaha, un chef de parti a même failli envoyer un coup de poing à l'un de ses collègues.

À la fin de la réunion, il a été décidé que les différents regroupements de partis désigneront leurs représentants. Les partis politiques n'appartenant à aucun regroupement pourront aussi proposer des représentants. Mais, prévient le ministre en charge de la Réconciliation, à l'heure du choix, les critères de compétence, d'expérience seront pris en compte. Des critères qui seront aussi appliqués aux autres composantes de la société tchadienne pressentis dans le comité d'organisation du dialogue national.

Cependant tous les partis politiques et associations n'adhèrent pas à la démarche du gouvernement et annoncent qu'ils ne participeront pas aux préparatifs du dialogue tant qu'il n'y aura pas suffisamment d'ouverture politique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X