Madagascar: Lutte contre la faim - Mialy Rajoelina apporte des solutions au Sud

Le projet Avotse initié par la Première Dame résout plusieurs problèmes dans le Sud. Une quatrième école est implantée dans une zone enclavée.

Les élèves de l'école primaire publique à Marosy Androy vont s'asseoir sur une belle table-banc et apprendre dans une belle salle de classe, à la prochaine rentrée scolaire. Une nouvelle infrastructure scolaire a vu le jour dans ce village. « La construction d'une infrastructure comme celle-ci, va appuyer la lutte contre l'abandon scolaire », déclare le gouverneur de la région d'Androy. Dans ce village, plus de 50% des élèves n'achèvent pas l'année scolaire. « Trois cents sur cinq cents élèves ont quitté l'école », affirment les enseignants de cette EPP. Le kere et la migration sont les principales causes de cette déperdition scolaire.

Sensible aux problèmes qui touchent les enfants, Mialy Rajoelina a apporté des solutions dans ce village. Grâce à son projet Avotse, un bâtiment scolaire a vu le jour dans ce fokontany, avec l'appui de plusieurs partenaires. Par ailleurs, la Première Dame a apporté des solutions pour aider les élèves à lutter contre la faim. Elle a fait en sorte que cet établissement scolaire soit doté d'une cantine scolaire, à travers le projet Avotse. Les élèves mangent du Koba Aina et un repas, tous les jours.

Bel héritage

Dans le cadre de l'inauguration de cette école, Mialy Rajoelina e t son fils Ilo Rajoelina qui l'accompagne dans son périple, ont distribué du Koba Aina aux élèves, de l'aide et la lampe solaire « Hazavana ho anao », à la population, hier. « La promotion du secteur éducation est importante pour laisser un bel héritage aux générations futures », déclarait la présidente de l'association Fitia.

C'est à Maroloha Tanandava, dans le district d'Amboasary Atsimo, que la Première Dame termine son périple dans le Sud. Elle a offert un fumoir et des congélateurs solaires », à l'association « Vehivavy mavitrika Maroloha », une association des femmes de pêcheurs, qui regroupe cent trente-deux femmes. Dans ce village, la pêche est bonne, c'est la conservation qui pose un problème. Ces femmes vont pouvoir arrondir leurs fins du mois, grâce à ce matériel offert par la Première Dame.

Plusieurs organismes appuient ce projet de la Première Dame, à savoir, le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation internationale du travail (OIT), le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), le Marie Stopes, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ou la Fondation Viseo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X