Madagascar: Rentrée scolaire - Flambée des prix des fournitures scolaires

Comme tous les produits de consommation, les fornitures scolaires accusent une hausse des prix. Le budget des ménages en souffre.

Raphael est père de trois enfants dont un qui vient de passer en 7e cette année. La cadette, elle, vient de passer en 5e . Il déplore la hausse du prix des fournitures scolaires. « On n'a qu'environ un mois pour acheter toutes les fournitures indiquées dans la liste de mes deux enfants. Mais le prix de fournitures a enregistré une hausse cette année. Un paquet de cahiers de 200 pages est actuellement à 10 000 ariary », avoue ce père de famille. Pour un vendeur de fournitures sis à Analakely, une hausse de 15 à 30% est enregistrée sur toutes les fournitures scolaires. « Un paquet contenant 5 pièces de Grand format de 200 pages est à 20 000 ariary tandis que un paquet de cahiers de marque et contenant 10 pièces de 200 pages est à 110 000 ariary contre 95 000 ariary l'année dernière», avoue Luc, commerçant de fournitures scolaires à Analakely.

Au marché d'Analakely, le prix affiche une hausse significative. Une palette de peinture utilisée en travaux manuels coûte actuellement 35 000 ariary, le prix a augmenté de 3 000 ariary cette année. Les fournitures scolaires marchent peu. On a de moins en moins de clients. « On ne vend en général que des compas ou encore des stylos pour les candidats à l'examen. La vente de cahiers et d'autres fournitures ne marche pas très bien », indique Charline, une commerçante.

S'adapter

Pour le père de famille, l'achat de fournitures est une étape cruciale pour la prochaine rentrée scolaire au mois de septembre. Mais cette étape n'est pas chose aisée vu le contexte sanitaire actuel. Il n'aurait pas pu affecter un budget spécial pour cette année. « On n'avait pas l'argent nécessaire pour acheter en une seule fois les fournitures scolaires de mes trois enfants. Alors, on a convenu qu'on allait acheter progressivement et chaque mois les fournitures scolaires afin d'alléger les dépenses jusqu'à la rentrée », avoue ce père de famille. Un parent d'élève doit préparer en moyenne plus de 200 000 ariary. « Avec la crise sanitaire, on devrait réduire le budget affecté aux fournitures de nos enfants. De plus, on n'a pas réussi à économiser assez cette année », indique un parent d'élève. La plupart a dû faire crédit pour pouvoir acheter les fournitures scolaires. D'autres parents optent pour la réutilisation des anciennes fournitures scolaires afin de limiter les dépenses.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X