Maroc: L'INDH à Youssoufia - L'atelier "Isswa" pour la tapisserie à Chemaïa, un exemple de la solidarité agissante envers les femmes démunies

Youssoufia — L'atelier du tissage et de la tapisserie traditionnels porté par la Coopérative "Isswa" au niveau de la ville de Chemaïa relevant de la province de Youssoufia, illustre, si besoin est, la solidarité agissante à l'égard des femmes issues de milieux défavorisés.

Ayant vu le jour dans le cadre de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), notamment son programme 3 "Amélioration du revenu et insertion économique des jeunes" dans son volet lié à l'appui à l'économie sociale et solidaire, ce projet a été conçu dans l'optique d'apporter de l'aide aux femmes démunies de la ville de Chemaïa et des villages avoisinants, en les faisant bénéficier d'une formation de qualité dans le domaine du tissage et de la tapisserie traditionnels.

La finalité de ce projet est de contribuer à l'amélioration des conditions socio-économiques des femmes nécessiteuses et celles souffrant de handicap, en promouvant l'auto-employabilité chez elles, leur permettant d'apprendre un métier, d'intégrer le marché de l'emploi et de réaliser enfin leur autonomie financière.

Logé au sein du Complexe social multidisciplinaire de Chemaïa, oeuvre de l'INDH et de l'Entraide Nationale, cet espace d'apprentissage est la résultante d'un partenariat fructueux entre l'INDH (fourniture du local outre un financement de 60.000 DH), la Coopérative "Isswa" pour le tissage et la tapisserie traditionnels, et le Groupe OCP via "Act4Community".

Ce projet social et solidaire compte au total 17 adhérentes, dont 3 femmes à besoins spécifiques, et contribue pleinement à la transmission d'un savoir-faire ancestral en la matière, notamment en vue de la promotion de certains types de tapis traditionnels de la zone, à l'instar du "Tapis Hamri" aux motifs et couleurs distingués, conçu à base de laine.

Quant à l'apprentissage et l'initiation aux métiers de tapisserie et du tissage, ils se font dans le respect le plus scrupuleux des mesures barrières décrétées par les autorités compétentes pour enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), a constaté, sur place, une équipe de M24, la chaîne de télévision de l'information en continu de la MAP.

Dans une déclaration à M24, à cette occasion, la présidente de la Coopérative "Isswa", Mme Aziza El Boustani, a mis en avant le rôle de taille joué par l'INDH, un chantier Royal de grande envergure, pour l'atténuation des souffrances des femmes issues de milieux défavorisés, notamment celles souffrant de handicap, faisant part de ses vifs remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la Haute Sollicitude dont le Souverain ne cesse d'entourer l'ensemble des composantes de la société marocaine.

"Ce projet que l'INDH a bien voulu nous offrir, nous a permis d'améliorer notre situation socio-économique, et de disposer, désormais, d'une source de revenu", s'est-elle félicitée, se disant confiante quant à l'avenir de ce projet, et ce grâce à l'Initiative et à l'accompagnement des autorités provinciales et différents intervenants.

Intitulé "Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes", le programme 3 de l'INDH dont relève l'axe relatif à l'appui à l'économie sociale et solidaire, vise à apporter un accompagnement au profit des porteurs de projets issus de l'analyse des chaînes de valeur et des coopératives, ainsi que les autres organisations professionnelles œuvrant dans le domaine de l'économie sociale et solidaire.

L'intervention de l'INDH dans ce cadre, rappelle-t-on, se trouve justifiée par l'intérêt accordé à l'inclusion économique des jeunes et des femmes en leur offrant des opportunités d'emploi et d'auto-emploi.

L'objectif consiste à développer les perspectives des activités économiques locales issues des résultats des analyses de chaînes de valeurs à travers l'accompagnement des porteurs de projets, des structures existantes ayant un fort potentiel de croissance et créant des opportunités d'emploi pour les jeunes ou des structures nouvellement créées répondant aux critères de création de valeur.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X