Ile Maurice: Un atelier de travail axé sur le rapport de la FAO pour le secteur du thé

communiqué de presse

Un atelier de travail d'une journée organisé par le ministère de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire pour présenter le rapport sur le secteur du thé à toutes les parties prenantes concernées, se tient, à Ebène.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a contribué à l'élaboration du rapport. Le ministère bénéficie en outre de l'appui technique et financier de la FAO pour l'élaboration d'un Plan stratégique pour le secteur du thé.

L'Attorney General, Ministre de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, était présent lors du lancement de l'atelier.

Dans son allocution, le ministre a rappelé que depuis 2015, le Gouvernement a mis en place plusieurs mesures pour redynamiser le secteur du thé et apporter un soutien aux planteurs de thé sous diverses formes d'assistance en termes d'équipement, d'allocations, de subventions et de subventions, a-t-il déclaré.

Il s'est attardé sur les défis auxquels fait face le secteur de thé, à savoir la concurrence venant des producteurs étrangers, et les impacts du changement climatique.

Le ministre a également affirmé qu'une réforme dans trois secteurs agricoles clés est actuellement en cours, à savoir le secteur de la canne à sucre, l'agriculture et l'élevage et le secteur du thé.

M. Maneesh Gobin a fait remarquer qu'il est essentiel qu'une étude soit menée pour définir la voie à suivre pour le secteur du thé. À cet effet, la FAO a été appelée à aider à l'élaboration du rapport sur la réforme du secteur du thé qui est en ligne avec la réforme du secteur agricole, a-t-il souligné.

En outre, il a indiqué que le rapport sur la réforme du secteur du sucre est en cours d'élaboration avec l'aide de la Banque mondiale, tandis que la Banque africaine de développement fournit une assistance pour l'élaboration du rapport sur le Non-Sugar Crop Sector.

L'atelier d'aujourd'hui vise à présenter à toutes les parties prenantes concernées le rapport de la FAO sur le secteur du thé, afin qu'ils discutent de sa mise en œuvre et élaborent un plan d'action, a-t-il déclaré.

Selon le ministre Maneesh Gobin, l'excellente qualité de notre thé permettra à ce secteur de retrouver son succès.

Il estime également que pour faire avancer la réforme agricole, il est essentiel qu'une recherche approfondie du système de production, de ce qui est produit et pour quels marchés soit effectuée. Il est selon lui, impératif d'avoir un esprit de partenariat qui s'étend sur toute la chaîne de production, de la ferme à l'assiette.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X