Congo-Kinshasa: Suite du dossier "Matutala" - V.Club fixe l'opinion dimanche en marge de son AGO

L'affaire est close ou non ? V.Club ira-t-il à la Fifa ou n'ira plus ? A toute ces questions, l'équipe de "Bana Mbongo" fixera l'opinion quant à la suite de ses démarches sur le dossier Zoa Matutala, dimanche, en marge de son Assemblée Générale Ordinaire de la saison, a-t-on appris jeudi des sources proches du secrétariat général de cette formation sportive de Kinshasa.

L'AS V.Club et ses supporteurs continuent à contester et à réclamer leur titre conquis de belle manière sur terrain, mais qui a été, selon eux, donné à Mazembe en complicité avec la Fédération congolaise de football association (FECOFA), qui a refusé d'assumer son erreur administrative.

Les V.Clubiens n'ont toujours pas compris pourquoi et comment la FECOFA pouvait autoriser leur club d'utiliser le joueur, puis revenir sur sa décision plus tard en sanctionnant l'équipe avec comme argument "V.Club nous a induit en erreur". Pourtant, l'erreur on l'assume toujours.

Le recours en appel de V.Club contre la décision de la commission ad hoc, clarifiant, spécifiant et apportant d'autres détails sur le dossier, n'a pas été même pris en compte, d'autant plus que les noms du champion, le TP Mazembe et du Vice -champion, AS Maniema Union, avaient déjà été envoyé à la Confédération africaine de football (CAF), avant d'être révélé par le Secrétaire Général de Mazembe, Fréderic Kitenge Kinkumba sur twitter.

Une information que V.Club a refusé de croire, exigeant de la FECOFA une notification écrite, qui est finalement arrivée deux semaines plus tard, évoquant trois raisons du refus d'analyser ce recours en appel de V.Club. La première : en vertu de l'article 305 des Règlements Généraux et Sportifs, la décision rendue par la commission ad hoc ayant agi en qualité d'autorité juridictionnelle, conformément aux pouvoirs lui conférées par le Comité Exécutif, et qui se statue sans renvoi, est définitive. Erreur ou pas, cette décision est définitive.

La deuxième raison : le recours contre une décision rendue sur une évocation est un mode de saisine non consacré par la règlementation en vigueur ; et enfin, la troisième raison : s'agissant d'un recours en appel, d'une décision qui vous a été notifiée le 15 juin 2021, que nous avons réceptionné le 21 juin 2021, le délai de six jours prévu par l'article 301 de RGS/FECOFA, prenant cours à la date de la notification, a expiré le 20 juin 2021.

Des raisons de forme que V.Club ne veut pas entendre parler et envisage d'aller plus loin, au niveau des instances supérieures de la Fédération Internationale Football Association (FIFA).

Il ira, ou n'ira plus, tout sera connu ce dimanche à l'issue de l'Assemblée générale ordinaire de la saison.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X