Tunisie: Al Massar compte attaquer le chef du gouvernement au pénal

23 Juillet 2021

Le parti Al Massar a affirmé son intention d'engager une procédure pénale contre le chef du gouvernement Hichem Mechichi en raison du » bilan catastrophique » de la gestion de la crise et l'absence d'une stratégie claire de lutte contre la pandémie.

Dans une déclaration publiée vendredi, le parti dénonce les mesures impertinentes et les nombreux manquements du gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire qu'il qualifie de » crime d'État « .

Le parti regrette, également, le limogeage du ministre de manière » humiliante » de la Santé en cette conjoncture délicate qui nécessite la conjugaison de tous les efforts pour surmonter la crise sanitaire et sauver des vies. Al Massar estime que la direction du département de la Santé par intérim est une décision irréfléchie et imprudente.

La Tunisie qui s'apprête à célébrer le 64e anniversaire de la fête de la République vit une crise sanitaire et humanitaire dramatique et sans précédent en raison de l'absence de réactivité du gouvernement et le retard pris avant son adhésion au mécanisme COVAX.

Pour Al Massar, le soutien politique du gouvernement (partis, groupes parlementaires et députés indépendants) assume la responsabilité de la dégradation de la scène politique.

Le parti appelle, dans sa déclaration, à intensifier les efforts pour limiter la propagation de la pandémie et œuvrer, parallèlement, à assainir le climat politique. Il appelle, dans ce sens le président de la République à assumer son rôle rassembleur, garant de l'unité des Tunisiens et à se placer au dessus ne pas qui vise les fondements de la République.

Al Massar appelle, également, à la nécessité d'assurer la coordination entre les deux têtes de l'Exécutif pour fournir les quantités nécessaires de vaccins. Il a recommandé davantage de coopération et de collaboration entre les structures du ministère de la Santé et la direction de la santé militaire pour réussir la campagne de vaccination.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X