Gabon: La cherté de la vie - Une lueur d'espoir ?

23 Juillet 2021

Le 22 juillet dernier, le patron du ministère des Transports, Brice Constant Paillat, a tenu à réunir les Directeurs des services sous sa tutelle. La rencontre avait pour but de mettre en place une grille de tarifications qui permettrait de satisfaire aussi bien l'Etat que les opérateurs économiques. Ce sont entre autres, ceux de l'Office des Ports et Rades du Gabon (Oprag), de la Marine Marchande et les Directions Générale des Transports Terrestres.

Tenue au Conseil gabonais des chargeurs (CGC), la rencontre entre le ministre Brice Constant Paillat et les Directeurs des services avait pour but, de mettre en place, une grille de tarifications qui permettrait de satisfaire aussi bien l'Etat que les opérateurs économiques. C'est toujours dans le souci de palier au phénomène de la cherté de la vie, et ce, sur l'ensemble du territoire que s'est tenue cette rencontre qui ,à terme, les populations l'espèrent, se fera ressentir sur les différents marchés du pays.

Il faut également noter que, selon la dernière étude menée par ledit ministère (présenté le 8 juillet dernier), étude menée sur l'« indice des mesures gouvernementales sur le coût de passage portuaire des conteneurs à l'importation », une baisse de 29٪ serait à noter sur les frais de passage portuaire. Une baisse qui, à terme, devrait faire baisser le coût des produits importés et surtout, ceux de première nécessité.

Cependant, la vraisemblance de ces différentes mesures reste toujours à voir sur le terrain. Les plaintes sur la cherté de la vie ne cessent de croitre, surtout avec le prix des transports qui lui aussi ne cesse d'augmenter. Les populations attendent ce ouf de soulagement pour redonner un peu d'oxygène au panier de la ménagère.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X