Algérie: Feux de forêts à Blida - intensification des patrouilles de contrôle durant le weekend

Blida — Le Parc national de Chréa, de concert avec la Conservation des forêts de Blida, vont intensifier les patrouilles de contrôle durant ce weekend, coïncidant avec les fêtes de l'Aid El Adha, en vue d'assurer une intervention rapide en cas de déclaration d'incendies, a-t-on appris auprès du directeur de ce Parc.

"En prévision d'une affluence de visiteurs vers le Parc national de Chréa, durant ce weekend coïncidant avec les fêtes de l'Aid El Adha, les patrouilles de contrôle seront intensifiées au niveau des sites fréquentés par les visiteurs, dont une majorité préparent des barbecues, qui sont généralement à l'origine de la déclaration d'incendies", a indiqué, à l'APS, Mohamed Ziar.

Outre les agents des forêts et du Parc, les riverains des zones forestières "jouent, également, un rôle d'importance dans le signalement des incendies, de manière à permettre leur extinction immédiatement après leur déclaration , en empêchant la propagation des flammes vers le reste du périmètre forestier", a-t-il expliqué, en outre.

Il a, aussi, souligné le recrutement, cette année, "d'un nombre suffisant de surveillants saisonniers résidant au niveau de ces zones pour garantir une bonne couverture du Parc".

M. ziar a lancé, à l'occasion, un appel aux visiteurs de cette réserve naturelle, en vue d'éviter d'allumer des barbecues au sein des forêts du Parc de Chréa. "Les barbecues sont parmi les principaux facteurs en cause dans la déclaration des incendies, tout en étant à l'origine de la dégradation du couvert végétal, et de la disparition d'un nombre de plantes rares endémiques de cette réserve", a-t-il déploré.

A noter que le directeur d'études, chargé de la réglementation, communication et contentieux à la Direction générale des forêts (DGF), Mohamed Abbas avait mise en garde, lors de sa présidence, en début de semaine, d'une rencontre régionale sur les feux de forêts à Blida, "contre la préparation de barbecues au niveau des forêts". Il a déploré le fait que de "nombreux Algériens semblent ignorer les dangers inhérents à la déforestation des montagnes, dont l'érosion du sol, l'envasement des barrages, la détérioration des terres fertiles, et la perte ou déclin de la biodiversité".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X