Swaziland: Situation calme, mais l'armée reste dans les rues - le diocèse réfléchit à "comment être l'Église" au milieu des troubles et du Covid

Manzini — "Lundi 26 juillet, nous tiendrons une réunion du conseil presbytéral du diocèse pour réfléchir à la fois sur la situation actuelle de troubles et sur l'impact continu que Covid-19 a sur nos vies et notre travail pastoral. Alors que nous traversons la troisième vague - avec un peu plus de 2 % de la population vaccinée - il semble évident que les vagues régulières, les blocages partiels ou totaux et autres restrictions continueront de nous affecter. Il ne s'agit donc plus d'attendre la fin, mais de discerner comment être l'Église au milieu d'une pandémie". Ceci a été communiqué à l'Agence Fides par l'Évêque de l'unique diocèse du royaume d'eSwatini, basé à Manzini, Son Excellence Mgr José Luis Gerardo Ponce de Leon, IMC.

Le petit État monarchique d'Afrique australe a été secoué ces dernières semaines par des manifestations populaires sans précédent (voir Fides 5,7,15,17/07/2021). Aujourd'hui, la situation est calme, mais l'armée est toujours présente dans les rues. Le 16 juillet, Sa Majesté a annoncé la nomination de Cleopas Sipho Dlamini comme nouveau Premier ministre, suite au décès de son prédécesseur en décembre 2020, pour cause de Covid-19. Le même jour, une marche a été organisée à Manzini, promue par des organisations de la société civile et des partis politiques, qui a été arrêtée par la police.

Une délégation de la SADC (Communauté de développement de l'Afrique australe), arrivée dans le pays pour rencontrer la société civile, les partis politiques et les organisations d'Église, a rencontré le 17 juillet les représentants des trois organismes qui regroupent les Églises chrétiennes : la "Ligue des Églises africaines", la "Conférence des Églises d'eSwatini" et le "Conseil des Églises du Swaziland". Le Conseil des Eglises du Swaziland (CSC), explique Mgr Ponce de Leon, a présenté un document de neuf pages avec une analyse des problèmes actuels du pays, la chronologie des événements, les scénarios possibles. Le document présente une liste détaillée des réunions que le CSC a tenues au cours des deux dernières semaines avec différentes parties prenantes dans le pays, ainsi que certaines recommandations au gouvernement et à la SADC, à court et à long terme. Depuis 1976, l'Église catholique est un membre fondateur de l'ASC avec les Églises anglicane et luthérienne. Le bâtiment où se trouvent les bureaux du CSC est appelé 'Mandlenkosi' en mémoire de l'Évêque Mandlenkosi Zwane, le troisième évêque du diocèse catholique de Manzini".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X