Togo: La CNDH est déjà au travail

23 Juillet 2021

La Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) préfère prendre de l'avance sur les sujets sensibles que sont la torture et les traitements inhumains dégradants.

Le Togo avait passé son grand oral il y a deux ans devant le comité contre la torture de l'ONU; il renouvellera l'exercice en 2023.

'Notre prochain passage est dans 2 ans; il ne serait pas bon d'attendre la dernière minute. Nous allons évaluer les progrès réalisés et les améliorations à apporter', a confié vendredi Yaovi Sronvie, rapporteur général de la Commission.

Une réunion s'est déroulée ce jour en présence des représentants de la CHDH, des ministère des Droits de l'hommes et de la Justice.

Le pays a pris des mesures fortes pour lutter contre toute forme de torture. Le code pénal prévoit de lourdes sanctions.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X