Afrique: L'INDH à Youssoufia - La Maison des personnes âgées à Chemaïa, un projet intégré au service de cette frange de la société

Youssoufia — La maison des personnes âgées "Dar Al Moussinine" à Chemaïa relevant de la province de Youssoufia, portée par l'Association de bienfaisance "Basma", est un projet intégré et conçu de manière à assurer une excellente prise en charge et la lutte contre la précarité chez cette frange de la société.

Inscrit dans le cadre de l'Initiative Nationale Pour le Développement Durable (INDH), plus précisément dans son programme 2 "Accompagnement des personnes en situation de précarité", cette structure d'accueil et d'hébergement se veut l'illustration éclatante de l'intérêt tout particulier accordé aux personnes âgées, à leur bien-être et à l'amélioration de leurs conditions sociales.

D'un montant total qui s'élève à 935.000 DH, ce projet pilote au niveau de la ville de Chemaïa est le fruit d'un partenariat édifiant entre l'INDH dont la contribution financière a été de l'ordre de 790.000 DH, l'Association de Bienfaisance "Basma" avec une enveloppe budgétaire de l'ordre 145.000 DH, et le Conseil de la région Marrakech- Safi avec la fourniture d'équipements (lits et matelas).

Opérationnel depuis le 15 avril 2020, ce projet s'étale sur une superficie de 700 m2 et a bénéficié de financement dans le cadre du budget exceptionnel relatif à l'atténuation des effets néfastes du nouveau coronavirus (Covid-19).

En chiffres, le budget exceptionnel relatif à l'atténuation des effets néfastes de la Covid-19 consacré à la province de Youssoufia est estimé à 2.126.000 DH.

Ce projet d'une capacité d'accueil de 40 pensionnaires (hommes et femmes) comprend un espace de repos, deux salons marocains, dont un pour les femmes pensionnaires, une bibliothèque, deux dortoirs, une mosquée, une cuisine, une infirmerie, des dépendances administratives...

Quant à l'accueil, l'hébergement et la prise en charge totale au sein de ce projet à forte valeur sociale, humaine et solidaire, ils se font dans le respect scrupuleux des mesures barrières décrétées par les autorités compétentes pour enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), a constaté, sur place, une équipe de M24, la chaîne de télévision de l'information en continu de la MAP.

Dans une déclaration à M24 à cette occasion, le président de l'Association de Bienfaisance "Basma" gestionnaire du projet, M. Noureddine Chacha, a rappelé que ce projet a démarré peu après le déclenchement de la crise pandémique induite par la Covid-19, notant que l'INDH a joué un rôle remarquable dans la concrétisation de ce projet en termes de construction, d'aménagement et d'équipement, outre la prise en charge des dépenses de fonctionnement et d'achat des médicaments et de nourritures au profit des pensionnaires.

L'objectif de ce projet est d'améliorer les conditions de vie de cette frange de la société, a-t-il enchainé, faisant observer que le nombre de pensionnaires (hommes et femmes) s'élève actuellement à 21 et peut aller jusqu'à 40 durant la saison d'automne compte tenu des conditions climatiques difficiles durant cette période de l'année.

Dans la foulée, il a adressé ses vifs remerciements aux autorités provinciales et à l'ensemble des intervenants et bienfaiteurs qui ne ménagent aucun effort et ne cessent de faire montre d'engagement et de disponibilité, en vue de garantir aux pensionnaires de "Dar Al Moussinine" d'excellentes conditions d'accueil et d'hébergement.

Il a de même mis en relief la Haute Sollicitude dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse d'entourer cette frange de la société ainsi que les personnes issues de milieux défavorisés et celles souffrant de handicap.

A noter que le programme 2 de l'INDH intitulé "accompagnement des personnes en situation de précarité" vise la lutte contre la vulnérabilité et l'amélioration des conditions de prise en charge de 11 catégories sans ressources à travers, l'assistance de 5 catégories prioritaires regroupant les personnes âgées, les malades ou les personnes à besoins spécifiques et l'appui à la réinsertion socio-économique de 4 catégories prioritaires comprenant les femmes en situation de grande précarité, les ex-détenus sans ressource, les mendiants et vagabonds et les toxicomanes sans ressources.

Il porte aussi sur la protection de l'enfance et de la jeunesse qui concerne 2 catégories prioritaires, à savoir les enfants abandonnés ou des rues et les jeunes sans abri, rappelle-t-on.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X