Madagascar: Impôts - Les télé-procédures fiscales adoptées

La Direction générale des impôts, DGI peut en être fière. Madagascar passe pour être un pionnier en matière de télé-procédures fiscales qui ont connu un réel succès par les risques encourus de la crise sanitaire. Ces procédés respectent la distanciation sociale, évitent les pertes du temps dans les embouteillages par les incessants déplacements au bureau du fisc.

Ainsi, trois modules sur la plateforme e-hetra sont opérationnels. L'e-déclaration, l'e-paiement et l'e-bilan. Ces zones de confort pour les contribuables ont permis d'arriver à un taux de réalisation de 98,3%. Malgré la situation économique et financière qui prévaut. D'ici la fin de l'année, la DGI entend mettre en ligne quatre autres e-services. L'e-remboursement TVA, l'e-facturation, l'e-Visa et l'e-salariés.

Des réformes structurelles ou plutôt fonctionnelles qui devraient inciter les assujettis à s'acquitter de leurs devoirs envers la nation. Étant donné que le taux de pression fiscale du pays ne représente que 9 à 10% du PIB. L'une des performances les plus faibles en Afrique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X