Ile Maurice: Inauguration du Centre de désintoxication et de réadaptation Frangipane

communiqué de presse

Le Centre Frangipane, un centre de désintoxication et de réadaptation, a été inauguré ce matin par le ministre de la Santé et du Bien-être, Dr Kailesh Kumar Singh Jagutpal, à l'Hôpital psychiatrique Brown Sequard de Beau-Bassin.

L'établissement est opérationnel depuis le 14 juin 2021 et quelque 23 patients ont déjà reçu des soins.

L'objectif est d'offrir des services de désintoxication, de réadaptation, d'hospitalisation, de soins ambulatoires et de jour ainsi que des services de post-cure pour prévenir toute rechute.

Dans son allocution, le ministre de la Santé a souligné que le Centre Frangipane est une autre étape importante du gouvernement pour fournir les services nécessaires aux victimes de la toxicomanie. Cette facilité aidera ces victimes à se débarrasser de leur dépendance, à reconstruire une vie saine et à leur donner les moyens de leur intégration sociale, a-t-il déclaré.

Il est situé à un endroit stratégique et offrira une assistance psychologique en plus du traitement, a-t-il fait remarquer.

Le ministre a indiqué que, selon le Rapport mondial sur les drogues, quelque 275 millions de personnes ont consommées des drogues en 2020, parmi lesquelles 500 000 en sont mortes.

Quant à Maurice, selon les derniers chiffres, il y a actuellement quelque 6000 personnes qui consomment de la drogue, a-t-il précisé. Le Dr Kailesh Jagutpal a déclaré qu'il est essentiel que le gouvernement dispose de toutes les informations nécessaires concernant la consommation de drogues afin que les services nécessaires en termes de prévention et de traitement soient fournis.

A cet effet, le ministère mène en collaboration avec le National Drug Secretariat, une étude sur le nombre de personnes consommant des drogues à Maurice, a annoncé le ministre.

Il a rappelé que le Premier ministre, M. Pravind Kumar Jugnauth, a pris l'engagement personnel d'agir contre ce fléau social et veille à ce que les autorités concernées renforcent la capacité de mettre fin au trafic de drogue et aux activités connexes, dans le pays.

Le Dr Kailesh Jagutpal s'est attardé sur les services offerts aux victimes de toxicomanie, notamment : le Methadone Substitution Therapy Program qui est offert dans 40 points à travers le pays. Quelque 5800 personnes en bénéficient.

Parallèlement, le ministère a mis en place des mesures de suivi en termes de soutien psychologique et social, ainsi que des thérapies.

Le Centre Nénuphar offre des services de traitement aux jeunes et à ce jour, quelque 65 jeunes victimes de drogues synthétiques ont été traités.

Le ministre a également appelé à un changement dans notre perception des victimes de drogue, qui ont besoin de notre soutien. Nous devons nous débarrasser des tabous et préjugés liés aux victimes de la drogue et les aider à s'intégrer dans la société, a-t-il dit.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X