Sénégal: JO Tokyo 2020 - 4 athlètes sénégalais en lice ce week-end

24 Juillet 2021

C'est parti ! Après cinq années d'attente, la cérémonie d'ouverture qui donne le coup d'envoi des Jeux olympiques de Tokyo 2020 a eu lieu hier, vendredi 23 juillet à 20 h (locale) 11 h GMT, où seuls quelques poignets de privilégiés ont eu droit à assister, en direct, dans un stade quasi vide. Elle sera suivie des compétitions pendant deux semaines. Le Sénégal entre d'ailleurs en lice ce week-end avec quatre sur ses 12 athlètes engagés. Il s'agit pour ce samedi 24 juillet de Ndèye Bineta Diongue en escrime (9h 55) et Ibrahima Diaw tennis de table (14h 15) et demain dimanche 25 juillet de Chiara Costa au Tir (skeet Dames) et Jean Pierre Bourhis (canoë)

Après une cérémonie d'ouverture à huis clos ponctuée également par le respect strict des mesures barrières, place maintenant aux compétitions. Le Sénégal qui a déplacé 12 athlètes va faire son entrée en lice ce week-end avec Ndèye Bineta Diongue en escrime (9h 55). Elle sera suivie par Ibrahima Diaw tennis de table (14h 15). Demain dimanche 25 juillet, Chiara Costa l'une des porte-drapeaux de la délégation sénégalaise va entrer en lice, au Tir (skeet Dames). Ce sera à partir de 9 heures avant que Jean Pierre Bourhis (canoë) n'essaie de démontrer qu'il a beaucoup appris des derniers Jeux olympiques de Rio de Janeiro à partir de 13 heures. A noter que compte tenu de la situation sanitaire, tout athlète ayant terminé sa compétition (éliminé ou remporté la médaille) va rentrer dans son pays d'origine, donc contraint de quitter le village olympique voire la ville de Tokyo où l'état d'urgence a été décrétée depuis quelques jours.

JEUX MAUDITS ?

Reportés pour an à cause de la pandémie de la covid-19 et ses différents variants qui donnent du tournis aux scientifiques, les Jeux olympiques ont donné l'air d'être une véritable arlésienne, tellement l'attente a été longue. Pis, alors que le Japon retenait son souffle pour enfin voir démarrer ses Jeux, des polémiques sont venues s'y greffer. Le premier revers a été notamment la sortie de Yoshiro Mori, l'ancien chef du comité d'organisation de Tokyo 2020, qui a démissionné après avoir tenu des propos sexistes. Cette démission a été rapidement suivie de celle du responsable de la création des Jeux olympiques de Tokyo, Hiroshi Sasaki, qui a tenu des propos désobligeants à l'égard d'une artiste japonaise populaire. Il avait suggéré en interne de déguiser en porc Naomi Watanabe, comédienne et vedette japonaise, des réseaux sociaux aux rondeurs assumées. Sans occulter, le compositeur de l'un des thèmes de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, le musicien japonais Keigo Oyamada qui a été contraint, lui aussi, de présenter lundi sa démission pour avoir harcelé des handicapés dans sa jeunesse.

Selon plusieurs journaux, depuis la semaine dernière, des passages d'entretiens qu'il avait accordés à des magazines musicaux japonais dans les années 1990 ont refait surface. Il y confiait avec une certaine légèreté avoir tourmenté des camarades de classe handicapés lorsqu'il était jeune, et ce durant des années. Certains de ses actes avaient été extrêmement violents : il aurait par exemple forcé ses victimes à se masturber en public ou à manger leurs excréments. Last but not least, c'est l'opinion publique dont une importante partie ne cesse de se braquer à cause de la pandémie de la covid-19.

PROGRAMME DE COMPETITIONS DES ATHLETES DU SENEGAL

SAMEDI 24 JUILLET

Escrime :

Nd Bineta Diongue - 9h 55

Tennis de table:

Ibrahima Diaw - 14h 15

DIMANCHE 25 JUILLET

Tir (skeet Dames):

Chiara Costa - 09h 00

Canoë :

Jean P. Bourhis - 13h 00

MERCREDI 28 JUILLET

Natation (100 m nage libre) :

Jeanne Boutbien 19h 04

JEUDI 29 JUILLET

Natation (100m papillon):

Steven Aimable: 19.45

VENDREDI 30 JUILLET

Judo (+ de 100kg):

Mbagnick Ndiaye 11.00

MARDI 3 AOÛT

Athlétisme (110m Haies):

Louis Francois Mendy - 19.10

SAMEDI 7 AOÛT

Lutte libre (65kgs): Adama Diatta- 18.45

LES COULISSES DES JO

Les couacs des précédentes cérémonies d'ouverture

En 2016, les Jeux olympiques avaient lieu à Rio au Brésil et la cérémonie se déroulait au Maracana le stade mythique, seulement ce sont les pompiers qui sont venus en urgence avec leur grosse pince coupante parce que les clés de la grille du stade avaient disparu. Une fois le problème réglé, la cérémonie a pu débuter mais quand vient le moment de déclarer les jeux ouverts, le président brésilien par intérim de l'époque Michel Temer se fait huer par le public.

En 2014, aux jeux de Sotchi, un problème d'anneau

En 2014, les Jeux olympiques d'hiver se déroulaient à Sotchi en Russie. La cérémonie d'ouverture débutait avec un gros bug dans l'un des tableaux du spectacle : le 5e anneau : le rouge habituellement celui du continent américain - comme par hasard - ne s'ouvre pas. Du coup, les producteurs rusent et truquent en changeant pendant le direct l'image de l'anneau cassé par l'image de l'anneau qui fonctionnait bien pendant la répétition. Sinon on a pu aussi entendre des ronflements en tribune officielle. C'est le Premier ministre russe Dimitri Medvedev qui pique du nez et qui s'endort pendant la cérémonie. Il faut dire que ça dure longtemps aussi : trois heures de spectacle pour ces JO en 2014.

En 2008, aux jeux de Pékin, un mauvais play-back

En 2008, la cérémonie d'ouverture des jeux de Pékin en Chine. Là, c'est encore plus gratiné puisqu'on découvre que la petite fille chinoise qui chante "L'Ode à la Patrie" pendant la cérémonie, chante en play-back. En fait, la véritable chanteuse n'était pas assez belle au goût des organisateurs. Du coup, ils en ont mis une plus jolie mais qui chantait moins bien. Pour finir ces mêmes organisateurs ont aussi avoué qu'ils avaient diffusé des images pré montées de feux d'artifice.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X