Congo-Brazzaville: Musique - Roms Mundibu ravive la nouvelle génération

En prélude à la sortie prochaine de son album, l'artiste musicien Roms Mundibu a donné un concert en mode réduit au Miam à Brazzaville. Ce concert consacré aux interprétations a permis à la nouvelle génération de raviver les belles mélopées d'antan.

Le concert donné par Roms Mundibu a été aussi une occasion pour ne pas laisser le vide continuer à s'installer au regard de la période sombre que traverse les artistes musiciens (les espaces étant fermés question de respecter les mesures barrières). En effet, l'idée d'initier et d'organiser le concert en mode réduit lui est venu à l'esprit lorsqu'il a interprété au centre culturel russe le texte de Sony Labou Tansi parlant de la musique des deux rives.

« Ce jour, j'ai interprété quelques titres cités dans le texte "Le sexe de Matonge" de Sony Labou Tansi. Pour n'avoir qu'interprété quatre titres, cela m'avait laissé un goût insatiable, et a suscité en moi le goût de l'aventure. C'est en ce moment que je me suis dit pourquoi ne pas initier et organiser un concert dans lequel je vais interpréter les belles classiques de la rumba des deux rives. J'ai intéressé ceux qui me soutiennent dont Oliviane Bayanga qui apprécié l'initiative et nous nous sommes jetés à l'eau, d'où ce concert », a expliqué l'artiste musicien.

Les mélomanes de la vieille génération présents au Miam ont revécu leur passé, alors que la nouvelle génération a tiré profit. Roms Mundibu, à peine la trentaine révolue, a épaté plus d'un mélomane. « Nos anciens faisaient de la bonne musique, avec de belles mélodies. On ne peut pas jeter tout cela dans les oubliettes. Il fallait mettre un temps fort dans la musique du passé, car elle est incontournable », a déclaré l'artiste musicien.

Respectant les conseils de Ganga Edo et Papa Wemba qui lui disaient toujours que pour être un grand chanteur il faut savoir interpréter les autres, Roms Mundibu a offert un répertoire riche en interprétation. Tour à tour, il a interprété des chansons suivantes : "Matata ya mwasi", "Chacun pour soi", "Angela" de Luambo Makiadi ; Compilation "Mabelé" de Lutumba Simaro Masiya ; "Adios Tete", "Nzale", "Fétiche d'Afrique", "Kinshasa mobimba", "Maze" de Tabu Ley ; "Ba ta mbieno", "Etape ya la vie", "Josen" de Kosmos Moutouari ; "Missengue" de Pierre Moutouari ; "Eden", "Belle Amicha" de Théo Blaise Kounkou ; "Doublé-doublé" de Nyboma.

Les chansons de la génération intermédiaire étaient également au rendez-vous à l'instar de : "La vie est heureuse quand on se sent aimer", "Clara", "Mokili échangé" de Dindo Yogo ; "Yatama" de Fernand Mabala ; "Cadenas", "Amédée Ngassaki" de Fally Ipupa ; "Zéro faute" de Koffi Olomide ; "Ibetibeti" de Papy Tex ; "Pondou ya libondo" de Doudou Copa ; "Omba", "Jeannette Bombole" de JB Mpiana ; "Vie du prochain" de Fofana Moulady ; animation "Mama Siska" de Zaïko Langa Langa ... . L'artiste a bouclé sa production scénique par les chansons religieuses "Tu es digne" de Matou Samuel ; et "Makolo ya Masiya" de Carlyto.

A l'issue de ce concert, Roms Mundibu a exprimé sa joie. « J'ai un sentiment de fierté. Être en face des gens qui connaissent bien la musique et qui vous acclament sans cesse et manifestent une joie immense, ça ne peut que me réjouir. Cela me pousse encore à continuer sur cette même vision », s'est réjoui l'artiste. Sur la voie du mécénat, Oliviane Bayanga a manifesté sa volonté d'accompagner les artistes. « Soutenir les jeunes dans le secteur du développement culturel est l'un de mes plus fortes passions. Je ne vis que pour la culture qui est l'héritage de nos ancêtres, tellement que j'en suis très fière », a-t-elle laissé entendre.

Notons que Roms Mundibu reprend dans quelques jours le studio pour la finition de son album qui a pris un retard à cause de la pandémie du coronavirus.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X