Ile Maurice: Covid-19 / Éducation - Cafouillage dans les établissements scolaires

Après le collège Lorette de St-Pierre, St-Joseph, Port-Louis Nord SSS, Sir Leckraj Teeluck, GMD Atchia, SSS St-Aubin, SSS Simadree Virahsawmy et le Nid de Triolet, jeudi, hier, c'est le SSS Rajkumar Gujadhur à Flacq qui a fermé ses portes après qu'un cas positif a été détecté parmi les élèves de Grade 12.

Sooryadanand Meetooa, président de l'Education Officers Union (EOU), affirme que la situation est préoccupante car de nombreux cas sont éparpillés dans les établissements scolaires. Pour clarifier la situation, il aurait fallu, selon lui, fermer toutes les écoles, sans exception. Décision qui n'aurait nullement impacté les élèves, étant donné que l'enseignement en ligne fonctionne, précise-t-il. «Au contraire, c'est avantageux. Car, il y a une frayeur et une panique. Même dans les écoles où il n'y a pas de cas, certains parents ne veulent pas envoyer leur enfant.»

Concernant la communication des autorités, Sooryadanand Meetooa confie qu'il aurait souhaité plus de transparence et que tous les cas soient révélés. D'autres recteurs expliquent que parfois ils sont notifiés tard dans la soirée, de ce fait, il leur est assez difficile d'avertir les élèves. «Normalement, il y a des pages Facebook qui aident. Sinon, il faut appeler tous les parents.»

Du côté du primaire, plusieurs enseignants confirment un cafouillage. «Les parents craignent d'envoyer leur enfant à l'école.» Ils pensent que les établissements scolaires ne peuvent fermer leur porte indéfiniment, car les enfants seront pénalisés.

Nouveaux protocoles en vigueur

Une circulaire émise le 20 juillet par le Senior Chief Executive du ministère de l'Éducation stipule que dès qu'un élève ou un membre du personnel est testé positif, l'école doit fermer deux jours durant pour que le bureau du sanitaire régional puisse désinfecter l'établissement dès le premier jour et procéder à un lavage et une ventilation des lieux, le deuxième jour. L'établissement scolaire pourra reprendre ses activités après ces deux jours suivant l'aval du ministère de l'Éducation, sauf pour ceux qui ont été en contact direct avec le cas positif, qui seront eux placés en quarantaine ou en auto-isolation.

Un cas à la MITD

Un cas a été détecté en fin d'après-midi au Knowledge Based Training Centre de la Mauritius Institute of Training and Development (MITD) de Port-Louis mercredi 21 juillet. Si d'ordinaire les écoles se ferment automatiquement après la découverte d'un cas, cela a été un vrai parcours du combattant pour le syndicat pour que les mesures sanitaires soient appliquées.

«Mercredi à 14 heures, on nous a convoqués pour une réunion d'urgence. On nous a annoncé qu'il y a eu un cas positif parmi les élèves dans le département de diplôme. Et c'est uniquement ce département qui a été fermé, sans considérer que pendant tout ce temps les élèves fréquentent la même cantine et les mêmes staffs», explique Caroline Veerasamy-Baya, vice-présidente de la MITD Employees' Union, qui raconte que ce n'est que vers 11 heures, jeudi, que le ministère du Travail a fait fermer l'école.

Et malgré de nombreux courriels et demandes du syndicat, jeudi matin un pion travaillait dans le département diplôme, prenant même les températures et la porte n'était pas fermée. «Cette situation nous a vraiment inquiétés car au centre nous nous fréquentons tous.» Jusqu'à l'heure, dans l'attente des résultats des tests PCR d'une dizaine d'autres employés et des élèves en auto-isolation, seul un cas positif a été détecté.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X