Congo-Brazzaville: Gospel - Fiston Mbuyi tourne un nouveau clip à Paris

L'interprète de "Surpris" annonce le tournage de la vidéo de "Zua nionso", un titre qui ne figure pas dans l'opus en cours de promotion auquel le public s'attache de plus en plus et manifeste un regain d'intérêt à la faveur des interprétations de certains morceaux au télé-crochet Maajabu Gospel.

En séjour à Paris, Fiston Mbuyi a annoncé le tournage d'un nouveau clip. "Zua nionso" ne figure pas au nombre des douze titres d'Amour unique, son premier album que les mélomanes découvrent au fil des singles. Sur le plateau de TV5 dont il était l'invité, il a dit profiter de son passage dans la ville lumières pour établir des contacts avec des promoteurs en perspective de concerts. « Nous n'avons pas encore de dates », a-t-il affirmé. Néanmoins, le processus semble déjà en bonne voie car il a déjà parlé « de conclure avec certaines signatures ». A la suite de la covid-19, il a souligné : « C'est très difficile en ce moment, on essaie de s'adapter ». L'on retient que s'il n'était pas aisé de s'en tenir à des prévisions ultérieures, il semble toutefois que la certitude s'installe à présent. De sorte que le chantre osé se prononcer : « Nous allons annoncer des dates bientôt ».

Par ailleurs, Fiston Mbuyi a insisté sur le fait que sa priorité c'était le tournage des clips d'Amour unique. Winner sorti en octobre de l'année dernière et le plus récent, J'ai confiance au titre posté en décembre tout comme "Surpris" qui les a précédé l'ont fait découvrir petit à petit. Mais ce dernier morceau qui les avait précédés depuis le mois d'août leur vole la vedette. Et le concert livré au Showbuzz s'appuyant sur ce titre a été un succès. En avril dernier, il était tenu pour le tube du moment et avoisine les sept millions cinq cent mille vues sur YouTube. L'on est tout de même surpris d'entendre le chantre annoncer le tournage de Zua nionso. Savoir que ce cantique ne compte pas parmi les douze d'Amour unique. Cependant, il a affirmé que les tournages actuels concernent son premier opus dont il aimerait offrir un concert de célébration.

De la pop urbaine à l'afro gospel

Soulignons qu'en 2017, avec notamment Musamba, Fiston venait clairement d'asseoir sa foi, se positionner dans la vie chrétienne. Il est dès lors passé de la pop urbaine à l'afro gospel. Et donc, depuis ce titre où il annonçait la couleur, il n'a cessé de brandir sa foi quitte à transmettre le message de Christ, témoignant de sa foi, de la paix et du bonheur qu'il expérimente sur ce chemin qu'il a choisi d'emprunter. « Il faut avoir vécu certaines choses pour pouvoir en parler », a-t-il souligné. Et de renchérir : « je suis vraiment à même de dire que Jésus-Christ est Seigneur et sauveur ».

Et parlant de Winner sur la chaîne internationale, il a fait savoir qu'il se tient pour « un vainqueur ». Un homme autrefois « désespéré qui, grâce à Jésus-Christ, a renoué avec l'espoir et le sourire. il s'est rendu compte que sa victoire ne tient pas à sa force mais à la croix ». Il y exprime donc « la joie du vainqueur que je suis devenu », a-t-il déclaré. Partant de cette certitude : « Il y a une différence entre le monsieur que j'étais avant et celui que je suis devenu aujourd'hui ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X