Guinée: La culture du nivellement par le bas et ses effets sur les réseaux sociaux.

25 Juillet 2021

La culture du nivellement par le bas et ses effets sur les réseaux sociaux.

Allez sur les pages des Nyeloï frère et sœur, "Kountigui de l'occident", "Madic 100 frontière " et chez d'autres "nenettes" dépravées etc... , les gens se bousculent par centaines pour entendre des âneries.

Et que dire de la page de Paikoun Saré où les gens s'invitent sur ses shows en lives, souvent beaucoup plus que sur les assemblées virtuelles hebdomadaires de l'UFDG.

Quand c'est des pages où on aborde des sujets pertinents avec des analyses tirées du cerveau et non du cœur, vous ne trouvez qu'une dizaine d'abonnés.

La question que je me pose en constant cela, c'est de savoir si cela ne serait pas la conséquence du renversement de la pyramide en Guinée ?

Ce renversement ferait que la médiocrité soit plus plébiscitée que l'excellence, qu'une majorité d'internautes guinéens ne disposent plus de pré-requis nécessaires pour accéder aux vrais sujets de réflexion ou d'analyse pour débattre.

Que les promoteurs des débats de salon pour ne pas dire du marché d'Avaria, sont plus en phase avec la réalité guinéenne que ces intello qui se crèvent le cerveau pour susciter des vrais débats.

Quand par exemple un Tierno Monenembo publie quelque chose, c'est à peine qu'on arrive à une dizaine de lecteurs, mais, si c'est le Kountigui de l'occident qui fait un live, ceux que mon brillant jeune frère JJR appelle les "insultologues", seront des centaines à s'y inviter avec une pluie de likes.

Les guinéens doivent arrêter de faire la promotion de la médiocrité si non, ils vont toujours continuer à être gouvernés par des médiocres.

Par tout ailleurs, on ne célèbre que ceux qui ont du mérite. En Guinée, on préfère encore célébrer les acteurs de la moindre effort. C'est sans lendemain, il faut repositionner la pyramide.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X