Afrique Centrale: Cadeaux aux députés ougandais et congolais - Cet ART bien africain de dépenser l'argent

Environ 18 millions 500 mille FCFA, c'est le don que le gouvernement ougandais va faire à chaque député, pour l'aider à s'acheter un véhicule de fonction. Pour les 529 députés que compte le Parlement ougandais, c'est près de 9 milliards 790 millions de FCFA que va claquer le Trésor public.

Quand s'y ajoutent les indemnités de mandat, les perdiems de session, les émoluments mensuels et que sais-je encore, si la fonction de député n'est pas une sinécure, ça y ressemble beaucoup au pays de Yoweri Museveni.

Qu'est-ce qui peut expliquer ce don somptueux aux parlementaires ougandais au moment où les formations sanitaires du pays manquent du strict minimum pour faire face, entre autres, à une résurgence de la covid-19 : gants, lits d'hospitalisation, bouteilles d'oxygène, vaccins ?

Voilà qui explique le courroux des Ougandais qui ne décolèrent pas sur les réseaux sociaux et affublent leur gouvernement de toute sorte de qualificatifs relatifs à la mal gouvernance ! Ce dernier a beau clamer le besoin des députés d'être proches de leurs bases, y compris dans les villages difficiles d'accès, évoquer les menaces sur leur intégrité physique, 2 députés ayant été assassinés en 2017 et 2018, la toile s'enflamme pour dénoncer une dépense inopportune qui met le confort des élus au-dessus des besoins de services sociaux de base des populations. Mais ces bruissements sur la toile sont comme des aboiements de chiens pendant que la caravane passe. Pour sûr, les députés Ougandais, sous peu, auront leurs rutilants véhicules de fonction et honni soit qui mal y pense, notamment ces apôtres de la bonne gouvernance qui militent pour des dirigeants responsables, probes et économes à la tête de nos Etats.

Que les élus ougandais aient besoin de véhicules solides pour assumer pleinement leur fonction, c'est indéniable ; mais que cela soit payé rubis sur ongle par le contribuable, c'est très discutable ! A défaut de les avaliser auprès de banques commerciales pour qu'ils puissent se les acheter, c'eût été plus acceptable pour l'opinion publique que le gouvernement leur prête cet argent, pas qu'il le leur donne comme un bonus à leur élection.

Hélas, ainsi va l'Afrique des petits bourgeois dispendieux au gouvernail de nos Etats, prompts à tendre la sébile pour des appuis budgétaires ou le financement de X et Y projets, mais incapables d'intelligence programmatique dans la dépense. On en veut pour preuve le fait que, pas plus tard que le mois dernier, la même polémique avait enflammé la toile en RDC où, loin des procédures usuelles, le président Félix Tshisekedi avait aussi fait don de véhicules flambant neufs à tous les parlementaires pour les «remercier d'avoir matérialisé son appel à l'Union sacré » ; laquelle lui a permis d'avoir une majorité pour gouverner. Un don aux odeurs nauséabondes de pots-de-vin donc.

Dans le Cameroun voisin, en mai 2020, le gouvernement avait lui aussi offert 4 milliards de FCFA à 180 députés nouvellement élus pour des besoins de véhicules de fonction et d'équipements divers. Un don 4 fois supérieur à l'époque à ce que ce même gouvernement promettait de mobiliser pour le Fonds spécial de solidarité contre le coronavirus. Là encore, le tollé d'indignation de l'opinion publique, notamment sur la toile, n'avait pas empêché les députés camerounais d'encaisser leur « dû ».

Que les mauvais exemples de la mal gouvernance sont contagieux sous nos tropiques ! Après le Cameroun, la RDC, l'Ouganda, à qui le tour ?

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X