Guinée: Lettre d'un citoyen très inquiet aux acteurs du système éducatif guinéen !

25 Juillet 2021

J'accouche ces quelques mots au moment où les examens nationaux se déroulent en République de Guinée. C'est un citoyen anxieux de l'avenir de sa nation qui s'adresse à vous chers acteurs. Pour reprendre l'ancien président Sud Africain, Nelson Mandela" l'Education est l'arme la plus puissante que l'on puisse utiliser pour changer le monde". Nous voulons tous changer le monde. Mais, nous voulons avoir l'omelette sans casser les œufs.

À monsieur le ministre de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation. Vous êtes une cheville ouvrière pour que notre système éducatif retrouve sa lettre de noblesse. Vous avez pris des mesures, pas les moindres pour débarrasser nos examens de cette année de toute souillure. Détecteurs de métaux, deux délégués par centre, opération d'enrôlement des candidats ( bacheliers), c'est un idéal. Mais est ce que vos acolytes ont la même vision que vous ? Monsieur le ministre, il ne sert à rien de prendre une batterie de mesures si vous êtes un paria pour vos collaborateurs tapis dans l'ombre. Des individus qui tirent profit des situations chaotiques.

Monsieur le ministre, vous savez que les réseaux sociaux constituent un mal nécessaire. Pourquoi ne demanderiez vous pas à votre hiérarchie de prendre des mesures drastiques pour éviter ce à quoi nous assistons ? Monsieur le ministre de l'Education nationale et de l'Alphabétisation questionnez-vous si toutes les dispositions sont mises en place pour vous aider à atteindre vos ambitions ? Je vous prie de vous demander si notre État qui a méprisé le secteur de l'Education depuis belle lurette ne se serre pas de vous comme bouc émissaire pour se dédouaner sur son incapacité à assumer le rôle qui lui est dévolu. Interrogez vous, monsieur le ministre si avec cette monotonie , ce cercle vicieux une mutation est possible ? Mieux vaut rendre le tablier dignement que de s'embourber dans un système où vous êtes sous clef.

Aux parents d'élèves. Chers parents réfléchissez ! Faîtes un auto procès ! Quelle éducation avez-vous inculquée à vos progénitures pour un bon apprentissage, une bonne conduite, une honnêteté, un esprit patriotique ou encore une loyauté. Vous devez aider vos enfants à travailler dignement pour changer le système actuel demain et non pour s'y engouffrer. Vous devez préparer vos enfants à affronter la vie, à être stoïques et non à la culture de la médiocrité et de fainéantise !

Aux élèves et candidats ! Tout enseignant qui vous épaule dans la tricherie, la magouille, est votre ennemi. Sachez-le ! Tout délégué qui accepte votre argent pour vous permettre de copier détruit votre vie. Tout surveillant qui vous force à le soudoyer vous rend médiocres pour la vie. Chers candidats, demandez-vous de quoi vous serez capable après vos études et non comment vous allez arriver au collège, au lycée ou à l'Université ? Vous voulez certes que votre pays voit le bout du tunnel. Mais, comment y arriver si vous la relève de demain ne prenez pas conscience de la situation ?

Messieurs les surveillants ! Avant d'être enseignants, vous êtes parents! Que diriez-vous à quelqu'un qui apprend à votre enfant à voler ? Vous direz sans l'ombre d'aucun doute qu'il est ennemi de votre famille. Parce que vous ne voulez pas avoir un voleur ou une cinquième roue de charrette chez vous. Pourquoi vous mettez dans la plaie des autres ce que vous ne voudriez pas mettre dans la vôtre ? Est-ce de cette manière que vous voulez léguer à la nouvelle génération la clef de la réussite ?

Syndicats de l'Education, journalistes et autres multipliez vos efforts ! Pas des intérêts égoïstes, mais des positions inébranlables, des engagements sans faille, des plumes tranchantes et faîtes tout ce qui est de votre pouvoir. La responsabilité de tous est engagée. À nous d'écrire l'histoire positivement ou négativement.

Chers acteurs impliqués dans le système éducatif guinéen, veuillez recevoir les sentiments d'un citoyen très inquiet de l'avenir de sa nation !

Journaliste / Citoyen

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X