Tunisie: Des manifestations au Bardo et dans les régions réclamant le départ du gouvernement et la dissolution du parlement

25 Juillet 2021

Des centaines de jeunes et moins jeunes se sont rassemblés dimanche à proximité du parlement, au Bardo et dans plusieurs régions pays, réclamant le départ du gouvernement et la dissolution de l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).

Les forces de l'ordre étaient présentes en grand nombre, empêchant les manifestants d'avancer en direction de la place du Bardo, ce qui fait monter la tension entre sécuritaires et protestataires. Ces derniers ont tenté de franchir les barrières de sécurité mises en place.

Des accrochages ont éclaté et des pierres et des bouteilles d'eau ont été jetées sur les policiers.

Des jeunes sont intervenus pour recadrer le mouvement au cours duquel des reporters photographes et des agents de sécurité ont été légèrement blessés, a constaté le correspondant de l'agence TAP qui était présent sur les lieux.

Des slogans conte le soutien politique du gouvernement (Ennahdha, Qalb Tounès et Itilef Al Karama) ont été scandés par les manifestants qui ont dénoncé la mauvaise gestion de la crise sanitaire et la dégradation de la situation économique et sociale dans le pays. Ils ont appelé à la dissolution du parlement.

Les manifestants ont insisté sur le caractère pacifique et spontané de cette action, affirmant qu'aucune partie ne se tient derrière les protestations.

Des partis politiques de l'opposition à l'instar du Parti des Travailleurs, avaient affirmé dans des déclarations distinctes ne pas soutenir ce mouvement de protestation auquel auraient appelé des « parties suspectes » qui agissement à visage couvert.

Les manifestations, observées en ce jour de célébration de la fête de la République dans la capitale et plusieurs régions ont été organisés par « le conseil supérieur de la jeunesse », une association non inscrite dans la liste des organisations et associations actives en Tunisie.

Ces mouvements se tiennent dans un contexte sanitaire délicat marqué par la hausse, depuis juin dernier, du nombre des contaminations par le coronavirus.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X