Maroc: La formation théâtrale pour initier les jeunes à la pratique artistique

En conciliant à la fois littérature et spectacle, le théâtre figure parmi les arts qui jouent un rôle important pour la société, dans la mesure où il permet d'éduquer, de cultiver, de former et de transformer l'individu, notamment les jeunes.

Plusieurs hommes de théâtre et comédiens marocains ont pris des initiatives dans le domaine de la formation théâtrale, afin de contribuer à l'émergence d'une nouvelle génération d'artistes et à promouvoir cet art qui a pour vocation principale de de véhiculer une forme d'éducation pour l'épanouissement de l'individu.

Dans ce sens, le scénographe Tarik Ribh, a souligné que plus qu'un art créatif, le théâtre est "un mode vie", estimant nécessaire que les jeunes marocains puissent bénéficier de formations dans les différentes techniques de cette pratique artistique. Il s'agit de développer l'esprit créatif de la personne, ainsi que son sens de la communication et son comportement au sein de la société, a expliqué M. Ribh dans une déclaration à la MAP.

Il a relevé que des efforts importants sont fournis dans l'objectif d'initier les jeunes, dans plusieurs régions du Maroc, à la pratique du théâtre et de former les acteurs de demain.

Pour sa part, la comédienne Saadia Ladib, a fait observer que la formation artistique, de manière générale, joue un rôle important dans l'épanouissement de l'individu, notamment des enfants et des jeunes. Elle a précisé que la formation théâtrale doit recevoir l'intérêt qui se doit au niveau du secteur de l'enseignement dans tous ses niveaux, étant donné sa capacité à éloigner les jeunes de la délinquance, de l'extrémisme ou des autres phénomènes négatifs. Saadia Ladib a rappelé que parmi les initiatives poursuivant cette objectif figure "Studio théâtre" qui a fait escale récemment à Errachidia.

L'initiative "Studio théâtre" avait pour but d'encadrer des ateliers dans le domaine du théâtre en faveur des acteurs intéressés par cet art dans la région de Drâa-Tafilalet.

Organisée par la compagnie théâtrale "Artilili" en partenariat avec le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et en coordination avec la direction régionale de la Culture de Drâa-Tafilalet et l'association Al Qabas pour le cinéma et la culture, cette initiative se veut un laboratoire itinérant de formation au théâtre selon une approche des droits humains.

Dans ce sens, l'étape d'Errachidia a abordé la thématique du mariage des mineurs.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X