Ile Maurice: Quarantaine - Un cadavre reste 24 heures dans une chambre avec trois autres membres de la famille

Un sexagénaire, qui avait été placé en quarantaine dans un hôtel du Nord, lundi, est mort dans la nuit, quelques heures après son arrivée dans l'établissement hôtelier. Il y était avec d'autres membres de sa famille et, ce, à la suite d'un exercice de recherche de contacts.

Le cadavre de cet homme, âgé de 64 ans est resté 24 heures dans la chambre occupée par les trois membres de sa famille. C'est sa femme, qui a son réveil, a réalisé qu'il était mort. Et même si mardi matin un médecin est venu certifier le décès, il n'y avait personne pour venir rapidement récupérer la dépouille. Si bien que dans de telles conditions, la décomposition a commencé. Les membres de sa famille n'ont eu d'autre choix que de se réfugier à l'extérieur de la chambre en raison de l'odeur qui commençait à se dégager. C'est dans la soirée de mardi que le corps a finalement été transporté à la morgue.

Nous avons contacté un préposé au ministère de la Santé pour savoir pourquoi le corps est resté plus de 24 heures dans la chambre. Il a expliqué que quand ce décès a été déclaré, cette personne venait d'arriver en quarantaine. «Son test PCR n'avait pas encore été effectué pour savoir s'il était positif ou pas.» Dans son cas, c'est un swab for Covid testing postmortem qui a été effectué et celui-ci s'est révélé positif, dit-il. «C'est une technique différente d'un Swab normal. Cela requiert du temps car il y a des implications médicales afin d'éviter que le virus ne se propage. Comme on ne connaissait pas le statut viral du sexagénaire, il y a un protocole à suivre avant d'enlever sa dépouille», ajoute-t-il. Il précise que «le corps est mis dans un Disaster bag et un cercueil différent est utilisé pour effectuer ce transfert. C'est une Rapid response team, qui est en charge de cette procédure.»

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X