Afrique de l'Ouest: BRVM - Tendance haussière du marché des actions au deuxième trimestre 2021

Le marché des actions de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a affiché une tendance haussière après avoir enregistrée une baisse de 3,14% de son indice Composite sur le premier trimestre 2021, selon la Revue trimestrielle du marché de la BRVM éditée par la Société de gestion et d'intermédiation (SGI) CGF Bourse.

Selon l'analyse de CGF Bourse, cette progression a été notée sur l'ensemble des sept secteurs du marché avec un secteur « Industries » en bonne expansion en lien avec les performances affichées par les sociétés sur l'exercice 2020 malgré la crise sanitaire.

Le marché des obligations a clôturé avec une capitalisation boursière à 6 618,13 milliards Fcfa au 30 juin contre 6 383,1 milliards Fcfa, en hausse trimestrielle de 3,68%. << Cette dernière a été encouragée par les opérations de première cotation sur quatre emprunts obligataires pour un montant global de 477,48 milliards Fcfa>>, souligne CGF Bourse.

A fin juin 2021, le volume échangé sur le deuxième trimestre s'est établi à 52 821 396 titres, soit un volume cinq fois plus que celui affiché au trimestre précédent (10 361 229 titres). Cette performance est expliquée par la SGI par les transactions sur de gros volumes réalisées d'une part sur des lignes obligataires, notamment celles du Trésor Public de la Côte d'Ivoire et des SUKUK, de l'autre sur des transactions sur dossier. Au 02 juin 2021 le titre Société Ivoirienne de Banque avait enregistré une transaction sur dossier d'un volume de 25 000 000 titres. En parallèle, la valeur totale transigée a été enregistrée à 248,29 milliards Fcfa, en hausse de 279% par rapport au premier trimestre (65,51 milliards Fcfa) provenant principalement des transactions sur dossier réalisées d'un montant global de 171,62 milliards Fcfa.

Quid de l'évolution des indices boursiers ? Durant la période sous revue, l'indice BRVM Composite a progressé de 13,68% passant de 140,81 points au 31 mars 2021 à 160,07 points au 30 juin 2021. Sur la même période, l'indice BRVM 10 a affiché une hausse de 5,23% passant de 123,40 points à 129,85 points.

Au titre du palmarès trimestriel, le titre Nestlé Cote d'Ivoire est sur une pente ascendante à la suite de la publication le 20 avril de ses résultats annuels 2020. Cette société a réalisé un bénéfice net de 20,90 milliards Fcfa en croissance de 700%. Elle a décidé de distribuer un dividende de 363,66 équivalant à un rendement de 60,61%, stimulant ainsi l'attractivité des investisseurs. <

A contrario, le titre SICABLE Cote d'Ivoire affiche la plus forte baisse du marché sur le trimestre (-3,46%). Sur la période, l'action est restée relativement stable fluctuant autour d'une moyenne de 1 250Fcfa avec un support à 1 230 Fcfa et une résistance à 1 300 Fcfa. La fin du mois de juin correspondait à la date de détachement du dividende d'un montant net de 436,123 Fcfa.

Concernant les indicateurs de rentabilité du marché, la publication de CGF Bourse souligne que le taux de rendement moyen du marché a été enregistré à 7,81% en mars 2021 contre 8,10 % en juin 2021. <>, avance CGF Bourse. La SGI note également que des sociétés, surtout ceux du secteur Industrie comme SITAB (436,12 Fcfa), NESTLE (363,67 Fcfa) ou SMB (810 Fcfa), ont décidé de verser à leurs actionnaires un montant de dividende très alléchant.

La rentabilité moyenne du marché a progressé entre le premier trimestre 2021 (5,41%) et le deuxième trimestre 2021 (18,25%). En comparaison, le taux moyen de rentabilité s'était établi à 9,93% au deuxième trimestre 2020. <>, avance-t-on au niveau de CGF Bourse.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X