Algérie: Karim Boussalem a marqué de son empreinte le champ médiatique national audiovisuel

Alger — Le journaliste de l'Entreprise nationale de télévision (ENTV), Karim Boussalem, décédé des suites du coronavirus, a marqué de son empreinte le champ médiatique national audiovisuel, notamment la radio nationale et la télévision algérienne, a souligné, dimanche, le ministre de la Communication, Ammar Belhimer.

Le défunt a marqué de son empreinte le champ médiatique national audiovisuel, notamment la radio nationale et la télévision algérienne à travers la présentation du JT de 20h et l'animation d'émissions spécialisées sur l'actualité nationale et internationale dont "Fi dairate edhaou'e" et "El Yaoum Ethamine".

En cette douloureuse épreuve, je tiens à présenter à la famille du défunt, en mon nom personnel et au nom de tous les fonctionnaires et travailleurs du secteur, mes sincères condoléances et ma profonde compassion, priant le Tout puissant de l'assister et de lui prêter patience et réconfort". Je prie Dieu également d'accueillir le défunt en Son vaste paradis et de l'entourer de Sa sainte miséricorde", a écrit M. Belhimer dans son message.

Karim Boussalem est décédé dimanche matin à l'hôpital de Tizi-Ouzou à l'âge de 49 ans, des suites de la Covid-19.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X