Angola: Le MPLA regrette le décès d'Otelo Saraiva de Carvalho

Luanda — Le Secrétariat du Bureau politique (SBP) du MPLA a regretté, dimanche, la mort du révolutionnaire portugais Otelo Nuno Romão Saraiva de Carvalho, l'un des principaux stratèges du 25 avril 1974.

Otelo Nuno Romão Saraiva de Carvalho est décédé dimanche (25), à Lisbonne (Portugal), victime de maladie, à 84 ans.

Dans un message de condoléances, le SBP du MPLA déclare que la mort du général de l'armée portugaise à la retraite "représente la perte d'un citoyen du monde, dévoué et engagé dans la lutte pour la justice sociale et une plus grande égalité sociale entre les hommes".

Pour le décès, poursuit le message, le Secrétariat du Bureau politique du Comité central du MPLA s'incline devant la mémoire du défunt, adressant ses sincères condoléances à la famille endeuillée et au peuple portugais.

Né dans la capitale du Mozambique, à l'époque coloniale, Otelo Saraiva de Carvalho a été responsable du secteur opérationnel de la Commission de coordination et exécutif du Mouvement des capitaines.

Le défunt a élaboré et dirigé le plan d'opérations militaires du 25 avril 1974, également appelé Révolution des œillets, qui, à la suite de la lutte de libération nationale des peuples des colonies portugaises d'alors, a renversé la dictature de Marcelo Caetano, et a permis d'accélérer le processus qui conduira à l'indépendance de l'Angola, le 11 novembre 1975.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X