Tunisie: Rached Ghannouchi nie être concerté par le président de la République pour activer l'article 80 de la Constitution

26 Juillet 2021

Le président de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) Rached Ghannouchi a nié être concerté par le chef de l'État pour activer l'article 80 de la Constitution, dénonçant des » allégations mensongères « .

Dans un communiqué rendu public, ce lundi à l'aube, Rached Ghannouchi a jugé » inconstitutionnelle » et » illégale » la décision de geler les travaux du parlement pendant 30 jours, assurant que l'institution parlementaire va poursuivre ses activités.

Par ailleurs, le président du parlement a adressé un message rassurant au peuple tunisien et aux amis de la Tunis, promettant de protéger la révolution.

Le président Kaïs Saïed a décidé, dimanche au soir, de geler les travaux du Parlement pour 30 jours et de prendre en main le pouvoir exécutif, à l'issue d'une journée de manifestations visant notamment la coalition au pouvoir dont notamment le mouvement Ennahdha.

Rached Ghannouchi, président de cette formation politique a dénoncé un » coup d'État » contre la révolution et la constitution.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X